PSGOM est censé être le match de Ligue 1 ! Ce dimanche soir, ce n’était pas jour de fête, mais plutôt une purge ! Comme l’a répété Maxwell au terme du match : « le ballon il est pas entré ». Les équipes se sont quittées sur un 0-0, qui profite plutôt aux Marseillais.

PSGOM : des Marseillais solides

Avec l’arrivée de Rudi Garcia à 48h de ce PSGOM, les Marseillais, n’arrivaient pas au Parc le mieux préparé et pourtant ! Oui, ils n’ont pas joué le match de leur vie, mais peu d’équipes peuvent se vanter de ne pas s’être pris une raclée à Paris dernièrement. Les Marseillais n’étaient pas forcément là pour la victoire, mais plutôt pour se rassurer au vu d’un début de saison plus que passable. Rudi Garcia, pour ce PSGOM, avait changé de capitaine, préférant Gomis à Diarra et avait relancé Rolando. Sur le capitanat, le choix est peut-être discutable, mais Rolando, c’était une vraie bonne idée ! On ne va pas se mentir, avec 0 tirs au but les Marseillais n’ont pas envoyé du rêve. C’est plutôt leur solidité qui est à admirer ! On notera tout de même la seule occasion du match à la 48e. Machach fait son entrée en jeu en seconde période et dynamise réellement le jeu des Marseillais. Après un bon échange entre Bédimo et Thauvin, Thiago Silva sauve le PSG de la tentative du capitaine Gomis. Le gardien phocéen, Pelé, à l’image de son équipe, n’a pas non plus démérité. Si sa sortie, à la 40e, était un peu hasardeuse et qu’il peut remercier Doria pour avoir sauvé l’OM, il se rattrape à la 84e sur la tentative de Jesé.

Paris voulait-il seulement gagner ?

Le PSG, bien en jambe dans les premières minutes, se contente de faire tourner le ballon et là, on se dit que le match va être long… et au bout de 30 minutes de jeu, on se pose réellement des questions… La première vraie action arrive à la 33e, Di Maria, tire bien son corner pour la tête de Cavani qui voit le ballon s’envoler juste au dessus du filet. Pas de répit pour les Marseillais puisque juste après, c’est encore une occasion pour les Parisiens. Verratti passe le ballon à Aurier qui frappe du pied gauche directement dans les bras de Pelé. On va parler maintenant du cas Cavani. Oui oui, c’est quelque chose qui revient souvent dans la presse, l’efficacité de l’Uruguayen, mais à juste titre ! Avant la mi-temps (42e), il aurait pu obtenir un penalty, mais c’était plutôt une simulation, il faut être honnête ! Il se jette avant même le contact avec Rolando… Devant cette première mi-temps pleine d’ennui, on se dit que la seconde ne peut être que mieux. À la 64e, le Parc est prêt à exulter, mais après 3 corners successifs, les Parisiens ne trouvent pas le cadre. Trois minutes plus tard, ça aurait pu être la bonne, mais la frappe de Di Maria passe aussi à côté. En fin de match (82e), Matuidi fait une offrande à Cavani qui ne concrétise pas l’action !

 

PSGOM : bon nul pour les Marseillais

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0