Les Oscars, la grande messe annuelle du cinéma américain s’est déroulée dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 de 2h30 à 6h20. Assurément, pas la meilleure horaire pour regarder en France. Mais ne vous inquiétez pas, l’Étudiant Autonome vous fait un résumé complet de la soirée, et ça se passe juste ici !

Chris Rock en maitre de cérémonie des Oscars 2016
Chris Rock présentait les Oscars 2016.

Une cérémonie des Oscars politique

L’animateur de cette année, Chris Rock, a exprimé publiquement son embarra avec l’affaire OscarsSoWhite, qui a vu une exclusion quasi-systématique des minorités raciales dans toutes les catégories suite aux nominations. Comment s’en-est-il sorti ? En parlant au cours de la cérémonie des problèmes raciaux à Hollywood mais aussi aux États-Unis. Les Oscars ont donc prit un tournant très politique, où Chris Rock, dès son discours d’introduction, assène qu’Hollywood est une institution raciste. Même derrière l’écran, nous ressentions le malaise général dans la salle qui ne savait plus si elle devait rire ou rester sérieuse. La présidente de l’académie des Oscars, Cheryl Boone Isaacs, s’est jointe au ton général en rappelant, dans son discours traditionnel de milieu de cérémonie, que l’Académie et l’industrie du cinéma américain doivent évoluer et joindre l’action aux intentions et paroles pour qu’un réel changement ait lieu.

Mais plus que le racisme institutionnel d’Hollywood, c’est aussi le sexisme et la culture du viol qui ont été dénoncés durant la cérémonie par l’intervention du vice-président Joe Biden. Il a présenté la campagne « It’s On Us », mise en place par le gouvernement de Barack Obama, après plusieurs scandales d’agressions sexuelles dans les campus américains. Lady Gaga s’est ensuite jointe à cette cause en chantant « Til It Happens To You » avec la présence sur scène de « survivors » (survivant(e)s) d’agressions sexuelles. L’émotion à ce moment était palpable.

 

Leonardo Di Caprio, enfin, s’est joint également au contexte politique, en rappelant dans son discours de remerciements la lutte contre le réchauffement climatique et la cause écologique, qui lui tiennent particulièrement à cœur.

Un palmarès entre évidences et surprises

Leonardo Di Caprio profite de son temps de parole pour rappeler son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Leonardo Di Caprio profite de son temps de parole pour rappeler son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Parce que oui, le moment tant attendu est bien arrivé : Leonardo Di Caprio a reçu son oscar du meilleur acteur pour son rôle dans The Revenant de Alejandro González Iñárritu. Le film du mexicain a également gagné l’oscar du meilleur réalisateur, ainsi que la meilleure photographie. Mais niveau quantité des récompenses, Mad Max Fury Road de George Miller a raflé presque tout les oscars techniques (costumes, montage, maquillages, décors, montage sonore et mixage sonore). Il est donc le film nommé repartant de la soirée avec le plus de statuettes, 6 au total.

Coté film en langue étrangère, le représentant de la France Mustang a perdu face au Fils de Saul qui avait déjà été récompensé à Cannes par le prix du Jury. Ennio Morricone, reconnu comme l’un des plus grands compositeur de musiques de films, a enfin gagné son premier oscar de sa carrière pour sa composition du film de Tarantino Les Huit Salopards. Sam Smith s’est vu remettre l’oscar de la meilleure chanson originale pour Writing’s on the wall, musique du générique du dernier James Bond: SPECTRE.

Coté surprises, on notera les effets spéciaux, remis à Ex Machina face au mastodonte Star Wars : Le réveil de la Force, Mark Rylance qui repart avec l’oscar du meilleur second rôle pour son rôle dans Le Pont des Espions de Steven Spielberg, alors qu’on attendait plus Sylvester Stallone pour Creed ou Mark Ruffalo pour Spotlight. Mais la plus grande surprise reste la remise de l’oscar du meilleur film à Spotlight, alors que la presse s’attendait quasi unanimement qu’il soit remis à The Revenant ou Mad Max Fury Road.

Palmarès complet

L'équipe de Spotlight lors de la remise de l'oscar du meilleur film.
L’équipe de Spotlight lors de la remise de l’oscar du meilleur film.

Meilleur film : Spotlight

Meilleur acteur : Leonardo Di Caprio dans The Revenant

Meilleure actrice : Brie Larson dans Room

Meilleur acteur dans un second rôle : Mark Rylance dans Le Pont des Espions

Meilleure actrice dans un second rôle : Alicia Vikander dans The Danish Girl

Film d’animation : Vice-Versa

Meilleur court métrage d’animation : Bear Story

Meilleure photographie : The Revenant

Meilleurs costumes : Mad Max Fury Road

Meilleur réalisateur : Alejandro González Iñárritu pour The Revenant

Alejandro Gonzalez Inarritu, réalisateur de The Revenant
Alejandro Gonzalez Inarritu, réalisateur de The Revenant.

Meilleur scénario original : Spotlight

Meilleur scénario adapté : The Big Short

Meilleur documentaire : Amy

Meilleure court-métrage documentaire : A Girl in the River

Meilleur court métrage : Shutterer

Meilleur montage : Mad Max Fury Road

Meilleur film étranger : Le Fils de Saul

Meilleurs maquillages : Mad Max Fury Road

Meilleure musique : Ennio Morricone pour Les Huit Salopards

Ennio Morricone remporte le premier oscar de sa carrière à 87 ans.
Ennio Morricone remporte le premier oscar de sa carrière à 87 ans.

Meilleure chanson : Sam Smith – Writing’s on the Wall pour SPECTRE

Meilleurs décors : Mad Max Fury Road

Meilleur montage sonore : Mad Max Fury Road

Meilleur mixage sonore : Mad Max Fury Road

Meilleur effets spéciaux : Ex Machina

Comments

comments

Ce qu’il faut retenir des Oscars 2016

par Christophe Lalevee Temps de lecture : 3 min
0