À Kiev, les hommes de Zidane, affrontaient les hommes de Klopp dans un duel de style qui promettait d’être extraordinaire. Au terme des 90 minutes de ce RMALIV, c’est le Real Madrid, sur un score assez large (3-1) qui remporte le match. Avec cette victoire, les Merengue s’adjugent une 13e Ligue des Champions et offrent un doublé à la capitale espagnole après le succès de l’Atlético en Europa League. Le Real Madrid est ainsi la 1ère équipe à remporter la C1 lors de 3 saisons consécutives depuis le Bayern Munich.

RMALIV : une mi-temps intense mais stérile

L’entame de jeu met plutôt à l’honneur les hommes de Klopp et surtout le duo Salah/Mané qui percute beaucoup, ce qui par conséquent met en lumière Varane qui défend parfaitement et contre leurs assauts. Les Reds essayent, mais ne concluent pas. Au quart d’heure de jeu, Ronaldo frappe légèrement au-dessus. Première sommation. À la 23e, Firmino est contré, le ballon revient sur Alexander-Arnold et Navas sort l’arrêt qu’il faut. Le 1er gros fait de jeu de ce RMALIV, intervient trois minutes plus tard. Ramos fait une clé de bras ou une prise de judo comme vous voulez sur Mohamed Salah et l’arbitre ne dit rien… Au bout de deux minutes l’Égyptien fait signe qu’il ne peut pas continuer et sort en pleurs. La blessure à l’épaule pourrait le priver de Coupe du monde. La sortie du meilleur joueur de Liverpool affecte beaucoup l’équipe et un certain flottement se fait sentir. À la 35e, c’est au tour du Real de perdre un membre, Carvajal semble s’être claqué tout seul. Avant la mi-temps de ce RMALIV, les hommes de Zidane étaient proches de l’ouverture du score. Isco centre, Ronaldo met la tête, Karius repousse, mais Benzema reprend pour le but qui est refusé, l’arbitre siffle un hors-jeu. Nacho tente sa chance aussi (45e) et Benzema de nouveau (45+2). Le score restera toutefois vierge à la pause.

Liverpool n’a rien pu faire

Pas le temps de rigoler dans ce RMALIV, les Madrilènes envoient une autre sommation dès le retour des vestiaires. C’est la barre transversale qui sauve le gardien Karius sur la frappe d’Isco. Le premier but va arriver très peu de temps après. À la 51e, Benzema ouvre la marque sur un but que l’on pourrait qualifier de gag tellement la relance du gardien de Liverpool laisse à désirer… La réponse rouge ne se fait pas attendre puisque Mané égalise à la 55e. De base le corner de Milner n’était pas très bien frappé, mais on s’en contentera, le spectacle est relancé. Le coaching, chez Zidane, c’est sacré et toujours à bon escient et ce RMALIV ne fait pas exception. À l’heure de jeu, Gareth Bale remplace Isco et trois minutes après son entrée en jeu le Gallois marque. Rien à dire sur ce but, un ciseau retourné magnifique qui ressemble à celui de Ronaldo contre la Juve. Mané aurait pu inscrire un doublé et égaliser pour son équipe à la 70e, mais le poteau sauve Madrid. 4 minutes plus tard, Robertson revient bien sur un contre de Ronaldo. Liverpool ne semble plus y être. À la 82e, Mané fait faute sur Ramos et prend un jaune et c’est le public qui sourit jaune face à cette décision quand on voit le match du Madrilène par rapport au Sénégalais, mais bon… Dans la foulée, Bale aggrave le score sur une erreur encore du gardien de Liverpool (3-1).

RMALIV : Le Real Madrid marche seul en Ligue des Champions

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0