Sandy Hall, libraire du New Jersey, signe avec Un petit quelque chose en plus son premier roman, publié dans la collection Hugo New Way. Le livre raconte la naissance d’une histoire d’amour entre Gabe et Lea. Une romance singulière, pleine de douceur à partager, amenée par un point de vue littéraire particulier.

Une expérience littéraire unique

Un petit quelque chose en plus est différent de par les choix littéraires que son auteure, Sandy Hall, a fait. Quand la plupart des écrivains choisissent un point de vue et s’y tiennent ou deux voir trois maximums, ici l’histoire est racontée avec 14 voix ! Pas de panique, c’est très bien fait, il n’y a aucun moyen de se perdre. À chaque changement de perspective, Sandy Hall nous guide, il y a toujours le nom de la personne qui va parler et son rôle dans l’histoire. Ainsi, on côtoiera : Maribel l’amie de Lea, Danny un ami, Inga la prof d’écriture créative et son épouse Pam, Sam le frère de Gabe, Casey un ami de Gabe, le conducteur de bus Bob, Maxine la serveuse du restaurant, Charlotte la barmaid du Starbucks, Hilary et Victor tous deux étudiants en écriture créative, Franck le livreur, un banc et un écureuil. Cette vision narrative permet au lecteur de ne jamais s’ennuyer et d’acquérir un point de vue presque omniscient puisque cette histoire d’amour va être détaillée sous tous les angles. En même temps, nous n’aurons jamais accès à l’état d’esprit des deux protagonistes : Lea et Gabe. Une romance racontée à 14 voix, mais sans celles de principaux intéressés, c’est un vrai processus d’écriture créative, à l’image d’une description sans adjectif.

La romance selon Sandy Hall

Sandy Hall livre une histoire d’amour qui prend son temps, à l’image d’une fleur qui naît et s’épanouit. Le temps s’écoule, de septembre à mai, le lecteur voit Lea & Gabe s’apprivoiser. Ici pas de précipitations et on aime ça, c’est un vrai feuilleton romantique. Tous les protagonistes de l’histoire vont mettre leur grain de sable et c’est cela qui est intéressant. Que ce soit le livreur : « Ecoutez, je tiens pas le courrier du coeur, mais tous les deux vous… il se passe un drôle de truc » (p.97) ou même leur camarade Victor et on ne parlera pas de la prof d’écriture créative qui fait vraiment tout pour les mettre ensemble. Dans la vraie vie aussi, notre entourage nous donne le petit coup de pouce qu’il faut. Sandy Hall nous passionne aussi, car on est loin des romances sexuelles dont on a beaucoup l’habitude ces derniers temps. Dans Un petit quelque chose en plus la description de Gabe & Lea est sommaire, il n’y a donc pas de physique, on se concentre sur la romance.

Sandy Hall a Un petit quelque chose en plus

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0