The Lying Detective terminait sur l’insoutenable image de la sœur de Sherlock, Eurus, tirant sur Watson. The Final Problem dévoile tout le génie caché de cette femme et nous permet de découvrir le passé du clan Holmes. La saison 4 de Sherlock se termine tambour battant et permet une vraie clôture de cette magnifique série.

Eurus : a criminal mastermind

Dans le clan Holmes, je demande la sœur ! Si on connaissait l’intelligence des deux frères, bien que non dévoilée jusque-là, celle de leur sœur paraît tout à fait normal. Enfin jusqu’à un certain point, car si on pensait Mycroft et Sherlock doué, Eurus est 100 fois meilleure. Capable de prédire un attentat en regardant 1h Twitter où d’organiser toute la vie de ses frères en parlant 5 minutes avec un criminel, la jeune femme éblouit par ses capacités. Qui aurait cru que derrière Moriarty, sois disant le grand méchant de cette série, se cachait en fait une Holmes prénommée Eurus ? Cette dernière va emmener ses frères et Watson dans un labyrinthe, quelques dernières déductions qui en contexte vont chambouler leur existence. Eurus Holmes est intelligente, mais émotionnellement incapable, comme le serait Sherlock sans Watson. La petite dans l’avion est une métaphore de son isolation.

Original or Final Problem ?

Dans The Final Problem, Eurus est présentée comme la dernière embuche pour Sherlock, mais elle pourrait bien être plutôt le problème originel. L’épisode permet au spectateur de comprendre le cheminement du héros de Baker Street. Si l’exutoire de Mycroft est le pouvoir et celui d’Eurus le meurtre, Sherlock est tout en psychologie, pour lui ses déductions reflètent son état psychologique. Sherlock se définit lui-même comme un « a high functioning sociopath » comprenez sociopathe de haut vol, mais l’est-il vraiment ou est-il resté au stade émotionnel du petit garçon ? La perte de son meilleur ami, tué par sa sœur, fut un traumatisme que sa psyché a préféré lui épargner, ainsi Sherlock ne se souvient ni d’elle ni de Victor Trevor. Au contraire, il se rappelle d’un chien Barberousse, le chien étant censé être le meilleur ami de l’homme…

Sherlock’s summary

On ne sait pas encore si cette saison 4 sera la dernière, mais les derniers mots de Mary dans The Final Problem résument parfaitement la série et qui sont ses héros : « PS : Je vous connais tous les deux. Je sais ce que vous pourriez devenir sans moi car je sais ce que vous êtes vraiment. Un toxico qui se défonce en résolvant des crimes et le médecin qui n’est jamais revenu de la guerre. Peu importe qui vous êtes vraiment. Tout ce qui compte, c’est la légende, les histoires, les aventures. Il y a un dernier refuge pour les désespérés, les mal-aimés, les persécutés. Il y a une ultime cour d’appel pour tout le monde. Quand la vie devient trop étrange, trop impossible, trop effrayante il y a toujours un dernier espoir. Quand tout le reste échoue, il y a deux hommes assis à discuter dans un appartement délabré comme s’ils étaient là depuis toujours et à jamais. Les meilleurs et plus sages des hommes que j’aie connus. Mes garçons de Baker Street. Sherlock Holmes et Dr Watson ».

Sherlock has a Final Problem named Eurus

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0