La 8e saison du festival Séries Mania se tient du 13 au 23 avril au forum des Images. Ce soir, le jury, présidé par Damon Lindelof (The Leftovers), choisira entre 10 séries en compétition officielle. Dans ce festival, 59 séries sont projetées dont 31 en avant-première mondiale. On vous donne notre avis sur : Timeless, Ride upon the storm et Atlanta.

Timeless à Séries Mania

La série américaine Timeless est diffusée depuis le 3 octobre 2016 sur NBC, elle demeure inédite en France. Créée par Eric Kripke et Shawn Ryan, le casting est impressionnant. La figure féminine est interprétée par Abigail Spencer, le beau gosse Matt Lander est aussi là, le méchant Garcia Flynn joué par Goran Visnjic dira quelque chose au fan de Crossing Lines. Le sujet de Timeless peut paraître un peu déjà vu puisqu’il s’agit du voyage dans le temps, thématique peu nouvelle dans le monde du cinéma/série. Après le vol d’une machine à remonter le temps, une équipe composée de l’historienne Lucy Preston, du soldat Wyatt, et du scientifique Rufus se met en quête du perturbateur. À chaque épisode, un saut temporel. Le premier épisode envoie les personnages en 1937 sur les traces du mystérieux crash du zeppelin Hindenburg alors que le second épisode retrace un épisode historique plus connu : l’assassinat de Lincoln en 1865. Ce qui rend cette série sympathique, ce sont ses personnages. Si Wyatt appelle Lucy « Madame » on attend qu’une chose, c’est qu’ils se mettent ensemble ! Le plus drôle reste Rufus. Être black aux Etats-Unis dans le passé ce n’était pas simple, mais il fait preuve d’humour notamment dans une tirade parlant de Mickaël Jordan ou Obama à un nazi. Y aura-t-il une saison 2, mystère ?

Séries Mania

Ride upon the storm

Ride upon the storm est une grosse exclusivité du festival Séries Mania. Après Borgen, Adam Price s’attaque à la religion. Dans la famille Krogh, on est pasteur de père en fils. Auguste a donc suivi son père tandis que Christian lui est un peu le vilain petit canard. Le patriarche en lice pour devenir évêque perd l’élection après un discours trop radical sur l’Islam. Il se noie alors dans l’alcool tandis que son fils August part aumônier au front. Il est question dans cette série de religion, mais surtout des relations humaines au sein d’une même famille. L’histoire étant centré sur l’homme, le rythme est assez lent. Suivre les sous-titres en danois s’est avéré quelque peu difficile. La série sera diffusée en France sur Arte.

Séries Mania

Atlanta

Atlanta, c’est le bébé de Donald Glover, connu pour son rôle de Troy Barnes dans la série télévisée Community. L’acteur et rappeur a même remporté pour cette série le prix du meilleur acteur dans une série TV (dans le genre comédie & comédie musicale) lors des 74e Golden Globes. Cette série raconte l’histoire de deux jeunes cousins blacks : Alfred Miles aka Paper Boi le rappeur et Earn qui veut devenir son manager. Earn est un jeune père fauché qui essaye comme il peut de gagner de l’argent. Atlanta est à la fois drôle & grave et c’est surtout pour ça qu’on adore ! On rit de bon cœur en voyant les vicissitudes de la vie de ces jeunes hommes, mais la réalité les rattrape toujours et parfois ce n’est pas marrant. Par exemple quand Earn est en prison : tout le monde rigole parce qu’un détenu un peu fou boit l’eau des toilettes, sauf que dès qu’il la recrache sur un agent, il se fait battre. On passe donc du rire à l’indignation en un clin d’œil. Pour l’atout humoristique aussi, on a le personnage de Darius, le pote d’Alfred, qui est toujours défoncé. Ses considérations philosophiques sont tellement excellentes ! Le format court, un épisode dure 30 minutes, rend addictif, ça donne envie de « binge watcher » comme on dit. En France, vous pourrez découvrir Atlanta à partir du 5 mai 2017, elle sera diffusée sur OCS City.

Séries Mania

Timeless, Ride upon the storm & Atlanta au festival Séries …

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0