Samedi 17 mars, pour les Irlandais, ça rime avec Saint Patrick et dans ce tournoi 2018, aussi avec victoire ! Cherry on the pie avec leur victoire contre les Anglais, les verts auront aussi réussi le Grand Chelem. Les Italiens eux récoltent la cuillère de bois et les Gallois chipent la deuxième place aux Français. Retour sur une fin de 6 nations assez riche !

Le match sur un fil : Italie- Écosse

Dans cette rencontre ce sont les Italiens qui prennent les premiers points, au pied avec Allan sur une pénalité (3-0). L’Écosse recolle au score assez rapidement avec un essai de Fraser Brown au bout de 10 minutes, mais Laidlaw ne transforme pas (3-5). Le chassé-croisé continu puisque le buteur italien Tomaso Allan, marque son premier essai qu’il se charge de transformer (10-5). À la maison, les azurri sont bien, à la 20e, ils enfoncent le clou avec Minozzi (révélation de ce tournoi 2018) sur un très bonne passe d’Allan qui a fait parlé son jeu au pied (17-5). Le capitaine écossais se charge par la suite de remettre l’église au milieu du village. Barclay inscrit le 2e essai de son équipe sur un très bon maul, Laidlaw transforme cette fois et ça fait 17-12. Avant la mi-temps, les occasions se succèdent sans réussite. À la reprise, Negri a cru que c’était fait, mais l’arbitre français de la rencontre a vu un en-avant, essai donc refusé logiquement. Qu’à cela ne tienne, Negri est sur l’action suivante qui permet à Allan de claquer son 2e essai qu’il transforme (24-12). Entre la 45e et la 60e, les actions ne sont pas concluantes, mais fusent néanmoins des deux côtés. C’est Maitland pour le XV du chardon qui va s’envoler sur un ballon porté pour inscrire l’essai de l’espoir. Après transformation, on en est à 24-19 avec 3 essais partout. 10 minutes plus tard, Stuart Hogg est là pour mettre l’essai de la gagne (24-26) ! Au Stadio Olympico, on ne baisse pas les bras pour autant, Allan met une pénalité, le score est de 27-26 pour l’Italie, à la 76e. Les Écossais repassent devant, sur le fil, à la 79e, grâce à Laidlaw. Au bout du suspens, les Scotish gagnent 27-29. Cette défaite italienne est malheureusement synonyme de cuillère de bois, les hommes de Conor O’Shea, n’ayant gagné aucune rencontre.

Le grand chelem de ce tournoi 2018 : Angleterre-Irlande

Le tournoi 2018 a échappé aux Anglais samedi dernier quand ils ont perdu contre les Français. Le Grand Chelem n’était pour autant pas encore acquis aux Irlandais. Les enjeux étaient donc élevés en ce début de rencontre. Le XV du trèfle a été le premier à faire parler son talent sur une action un peu cafouillis. Après appel à la vidéo, l’essai est accordé. Watson aurait pu aplatir pour sauver le XV de la rose, mais c’est Ringrose qui l’a coiffé au poteau. 0-7 pour les verts à la 7e. Cela fait un point à la minute : efficacité chirurgicale ! Ultérieurement ce ne fut pas le cas sur certaines actions : le raté d’Aki à la 17e pourtant la passe de Kearney était au poil et à la 22e c’est Sexton qui manque sa pénalité. Il aura l’occasion de se rattraper en transformant l’essai de Stander sur le poteau, à la 24e (0-14). Suite à plusieurs fautes l’arbitre décide de sanctionner les Irlandais et pour celle-là c’est O’Mahony qui trinque. En infériorité numérique, c’est un petit peu plus dur et le XV de la rose en profite en inscrivant un essai à la 32e par Daly que Farrell ne transforme (5-14). En ce jour de Saint Patrick, les visiteurs n’ont pas dit leur dernier mot, Stockdale tape à suivre pour lui-même et c’est l’essai ! Score à la mi-temps : 5-21. Connor Murray, à l’heure de jeu, creuse un peu l’écart avec une pénalité : 5-24. Les Irlandais ne marqueront alors plus de point et les Anglais revanchards vont mettre un coup de collier. À la 65e, c’est Daly qui inscrit son 2e essai (10-24), à la 78e Brown y était presque, et à la 82e May conclut (15-24). Les petits hommes verts renversent l’Angleterre dans leur jardin et s’offrent un Grand Chelem.

La french loose : Pays de Galles-France

Trinh-Duc qui claque un drop à la 4e minute franchement c’était trop beau pour être vrai. Un début en fanfare ça faisait plaisir à tout le monde, mais le délire fut de très courte durée ! Liam Williams se fout des états d’âme français (une histoire de 10 mètres) et va aplatir. Même si Halfpenny ne transforme pas, le XV du coq prend un certain coup (5-3). La discipline ne semble pas s’être améliorée d’une semaine à l’autre puisque les Bleus sont beaucoup pénalisés. Au quart d’heure de jeu, le score est de 11-3 pour les rouges. À la 21e, Fickou est au début et à la finition de l’action pour un essai qui remet la France sur les rails. 11-10 après transformation. Les Bleus sont encore à la faute à la 31e et Halfpenny se fait un plaisir de tirer et ça passe en plein milieu des poteaux (14-10). L’auteur du premier essai gallois, Liam Williams, fait une faute sur Fall et c’est l’occasion de recoller au score avant la pause. Machenaud rate sa tentative. À la 49e, cette fois il la met : 14-13. Il ne reste alors aux Français qu’un point d’écart et 30 bonnes minutes pour faire quelque chose. Les visiteurs poussent, mais comme souvent la conclusion pêche. Trinh-Duc rate même une pénalité à la 68e. La France ne reviendra pas… Après avoir perdu, de deux points contre les Irlandais au premier match de ce tournoi 2018 voilà que les Bleus s’inclinent d’un malheureux point contre les Gallois pour le dernier. On aurait pu être deuxième, ce sont les Gallois qui terminent sur cette marche du podium. Nous sommes quatrième.

Tournoi 2018 : l’Irlande fête la Saint Patrick en s’…

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 4 min
0