Vous entendez certainement de plus en plus ce terme : « vegan ». Mais, le veganisme, qu’est-ce que c’est ? J’essaie d’apporter des explications sur la question à travers cet article en vous donnant quelques pistes de réflexion. C’est parti !

À l’origine, c’est tout simplement l’équivalent anglais du « végétalisme » français. Le véganisme vient donc de l’anglais « veganism », néologisme créé le 1er novembre 1944 par le Britannique Donald Watson, fondateur de la « Vegan Society ». La plupart du temps, cet état vient d’une évolution du végétarisme : il faut que les choses se fassent avec douceur et ne surtout pas se retrouver frustré de ne plus pouvoir manger ce qui nous fait plaisir. La transition doit se faire dans les meilleures conditions.

Tout d’abord, il est important de définir le terme en lui-même. On peut être végétarien, c’est-à-dire, ne manger aucune chair animale, que ce soit viande, crustacé ou poisson. L’autre stade est le végétalisme : c’est le refus de manger de la chair animale mais également des produits d’origine animale (produits laitiers, œuf, miel). Enfin, être vegan (écrit aussi végan ou végane), c’est un véritable mode de vie, basé sur le refus de l’exploitation animale. C’est alors lutter contre la fourrure, le cuir, la laine, n’utiliser que des cosmétiques non testés sur les animaux, mais aussi boycotter les spectacles exploitant les animaux comme le cirque, la corrida et même les zoos.

Quelles sont les raisons qui poussent les personnes à devenir vegan ? La souffrance animale, la crise alimentaire et les préoccupations environnementales. Le respect de la vie animale arrive en tête des raisons puisque la plupart voient dans un morceau de viande ou un sac en cuir, un « cadavre ». À ce sujet, il a dû vous être difficile de passer à côté du spot publicitaire « Behind the Leather » réalisé pour la PETA Asia dans lequel du sang et des organes à vif remplissent les sacs à main et les portefeuilles (au cas où, petite piqûre de rappel, ici).

Pour aller plus loin :
No steak – A. Caron
La libération animale – P. Singer
Yes Vegan, un choix de vie – C. Helayel

« Mais tu manges quoi, du coup ? T’as pas faim ? »

La première idée reçue quand t’es vegan, c’est que tu manges principalement… des feuilles et du vert. Certains trouveront les habitudes vegan absurdes puisque beaucoup de produits se rapprochent de la texture de la viande ou du poisson, et les puristes se demanderont alors « Pourquoi devenir vegan si tu recherches l’aspect de la viande ? ». Comme je l’ai dit, adopter un régime vegan, c’est changer littéralement sa façon de manger. De plus, la plupart des gens deviennent vegan par conviction et idéologie et j’ai déjà pu rencontrer des végétariens qui étaient des vrais fous de viande. Les idées sont parfois plus fortes que l’estomac.

Je vous propose une petite liste des produits phares d’une alimentation végétarienne, rajoutez-y des légumes et le tour est joué :

  • Les légumineuses (ou légumes secs) comme les lentilles, pois chiches ou haricots. Ils sont riches en glucides complexes et en fibres alimentaires, et généralement pauvres en matières grasses. Une fois cuits, ces légumes secs ont une valeur énergétique importante. C’est également une source de vitamines et de minéraux. Ils apportent vitamines B mais aussi magnésium, fer, calcium, etc.
  • Les protéines de soja sont produites à partir de farine de soja privée de son eau. Une fois réhydratées, elles ont l’aspect de viande. Tout comme le tofu, il faut bien les préparer, dans une marinade de préférence sinon le goût est assez fade.
  • Le tofu est issu du lait caillé de soja, présent dans la majorité de la cuisine asiatique. C’est une pâte blanche fade, très caoutchouteuse. Il a beaucoup d’intérêt pour la santé (riche en protéines, contient des vitamines A, E, D et B, ainsi que des sels minéraux, du magnésium, du phosphore, du zinc, du calcium…).
  • Le tempeh est une autre version du soja, l’aspect ressemble à un « pain de haricots », décliné sous une multitude de recettes. Il est très riche en protéines.
  • Le seitan a des vertus qui sont proches de celle du poulet, c’est à base de gluten et également très riche en protéines.
  • Les galettes de céréales qui sont un peu les produits phares des « veggie burger » : on y retrouve l’avoine, l’épeautre et le quinoa. C’est riche en fer, en manganèse et en cuivre.

recette vegan veganisme

Une idée de recette vegan ?

La grande tendance du moment, ce sont les « veggie bowl ». L’idée est de rassembler dans un bol ou une assiette creuse les légumes, les graines, les féculents, les épices : tout ce qui vous fera un bon repas équilibré.
Quelques idées :
Orges + Champignons + Épinards + Pesto pistache
Graines à germer + Carottes + Pois chiches + Champignons + Brocolis + Épinards + Persil
Chou rouge + Tofu + Quinoa + Brocolis + Poivron + Oignons

Pour aller plus loin :
auvertaveclili.fr : recettes d’idées gourmandes
vegan-france.fr
vegan.fr
100-vegetal.com

Le veganisme, ce n’est pas qu’une question d’alimentation

De plus en plus de marques essaient d’être plus respectueuses envers les animaux. Cela passe par le retour à des matières écologiques ou végétales comme le coton bio ou la fibre de bambou. La mode vegan est encore au stade de marché de niche mais est source d’innovation et de création, tout cela pour défendre le bien-être et la protection animale. Aujourd’hui, on essaie de créer de nouvelles matières, plus belle que le cuir, par exemple. Évidemment, il faut y mettre le prix. On peut retrouver la célèbre marque Matt & Nat, marque canadienne qui existe depuis maintenant 20 ans et qui est une référence en matière de sacs vegan. Au niveau de l’aspect, le cuir végétal est assez épais et rigide. Les modèles sont assez classiques et réputés pour durer longtemps.

recette vegan veganismeMatt & Nat

Il est aussi intéressant d’aller faire un tour sur les collections Honest By, marque écolo. L’objectif est de proposer une alternative à la surexploitation de matériaux à base de pétrole, les professionnels de la mode créent alors différemment, par exemple avec le cuir végétal d’ananas (le Piñatex). Si la mode éthique se limitait, il y a quelques années encore, à des créateurs de haute-couture comme les collections de Stella McCartney ou Vivienne Westwood, aujourd’hui, les temps changent. C’est un des principaux domaines de création qui participe au renouvellement de la mode. Par exemple, 70 marques ont renoncé à l’utilisation de la laine angora, et les magasins Esprit ont créé une toute nouvelle gamme de chaussures vegan.

recette vegan veganismeCampagne d’Honest By.

Il reste des progrès à faire

La population commence à prendre conscience des enjeux environnementaux et a changé son regard sur le monde qui l’entoure et sa façon de le traiter. Le végétarisme et le veganisme sont aujourd’hui plus qu’à la mode et beaucoup sautent le pas. De nos jours, c’est plus facile d’être végétarien en société : des restaurants proposent des plats adéquats alors que c’était inexistant quelques années auparavant. On peut même trouver des restaurants uniquement végé ! Est-ce seulement une tendance inspirée par les comptes Instagram healthy et ces mantras de « vivre mieux, faire du sport, manger mieux », ou est-ce une véritable prise de conscience ? Être vegan, c’est adopter un mode de vie beaucoup plus éthique et beaucoup plus respectueux de la nature et de notre environnement, ainsi que des êtres vivants nous entourant. Être vegan, c’est devenir un véritable acteur du changement pour un monde meilleur. Et vous, qui êtes-vous ? Omnivore, végétarien, végétalien ou vegan ?

Lucie Bastien

Comments

comments

Être vegan, qu’est-ce que c’est ?

par La Rédaction Temps de lecture : 5 min
0