Que de surprises lors de cette dernière journée du Four Nations. L’Australie a fait tomber la Nouvelle-Zélande (27-19) au terme d’un match haletant. Les Wallabies remportent donc le Four Nations pour la première fois. Dans l’autre match, l’Argentine a battu l’Afrique du Sud pour et signe sa première victoire en quatre participations. 

Des Wallabies déjà prêt pour l’Angleterre

On s’attendait à un grand match, on a été servi. Les 1 500 points en carrière internationale de Dan Carter (premier joueur à atteindre cette barre) et les 141 sélections de Richie Mc Caw (qui rejoint Brian O’Driscoll au rang des plus capés au niveau international) n’ont rien changé. Ce sont bien les Australiens qui ont soulevé pour la première fois ce trophée au terme d’un match qui aura longtemps été indécis. Après une première période rythmée mais marquée par de nombreuses maladresses, tout s’est décanté dans le second acte. Exclu dix minutes en première période, Kepu le pillier des Wallabies s’est rattrapé en mettant dans le vent la défense des All Blacks pour inscrire le premier essai du match.

Piqués au vif les Blacks vont réagir dans la foulée grâce à l’ailier Milner-Skudder, qui s’est même offert un doublé pour son baptême du feu en sélection pour reprendre les commandes dans cette rencontre. En vain puisque par deux fois les Wallabies sont allés dans l’en-but néo-zélandais. Tout d’abord par le futur Bordelais Adam Ashley-Cooper qui a bien suivi un coup de pied rasant et enfin par le futur joueur de Montpellier Nic White qui a permis à son équipe de s’envoler définitivement avec une pénalité et surtout un essai de filou, en bon demi de mêlée qu’il est.

Les joueurs de Michael Cheika se rassurent donc à quelques semaines de la Coupe du monde grâce à ce succès retentissant.

Inquiétudes en Afrique du Sud

Wallabies
Victoire historique pour les Pumas ©mensquare

Et si l’Australie se rassure, l’Afrique du Sud peut trembler. Les Springboks ont offert un piètre spectacle sur la pelouse de Durban. Totalement amorphes ils se sont fait logiquement emportés par une vague sud-américaine. Avec surtout son ailier Juan Imhoff, (joueur du Racing 92) qui a totalement surfé sur la rencontre puisqu’il s’est offert un triplé. Dominateurs dans tous les secteurs du jeu, les Argentins ont rapidement fait le trou dans cette rencontre pour s’imposer 37-25, avec quatre essais (contre trois côté sud-africain). Ce succès est historique pour les coéquipiers de Juan Martin Hernandez puisque c’est la première fois que les Argentins s’imposent à l’extérieur dans une compétition où ils n’ont remporté que deux matches d’ailleurs. Voilà de quoi rassurer les Pumas avant le Mondial. Ça s’annonce chaud sur l’Angleterre !

Pierre Gerbeaud

Les Wallabies remportent leur premier Four Nations !

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
2