Connect with us

Cinéma

American Sniper : une légende est née

Publié

Le

3 min de lecture

Chris Kyle, sniper au sein des Navy SEAL (Sea, Air, Land), est envoyé en Irak après avoir manifesté son envie de vouloir servir sa nation. Clint Eastwood fait renaître l’histoire vraie d’un soldat américain qui a tout fait pour faire passer son Amérique de cœur avant sa propre existence.

Je suis une légende

Surnommé ainsi par ses frères d’armes, le Sniper Kyle demeure être une véritable référence dans son corps de métier. Et quelle bonne idée du maître Eastwood de rappeler la préparation mentale et ce qu’endurent les soldats avant de partir sur le champ de bataille. Saisissant, Bradley Cooper impressionne par son jeu d’acteur irréprochable et son sang-froid à toute épreuve.

À travers son fusil sniper, il partage ses émotions et fait preuve d’un charisme inégalable. Le spectateur est happé par la première scène du film, qui est marquée d’une tension indescriptible. Sniper le plus redoutable de l’histoire militaire américaine, la Légende est tout simplement considéré par ses frères, comme celui prêt à en faire plus pour les autres.

« Chris était un garçon grand et fort qui croyait qu’il était juste de se battre pour défendre les plus faibles ». Et le scénariste Jason Hall de rajouter « Demandez à n’importe lequel de ces hommes qui ils servent et pourquoi ils sont prêts à y retourner encore et encore et ils diront qu’ils se battent pour leur pays ». Cet amour du pays n’est évidemment pas sans risque.

Je suis une famille

Délaissant peu à peu son rôle de mari au profit de son amour pour la nation, Chris Kyle ne parait tout simplement pas en mesure de réaliser le contraire. L’état psychologique des soldats partant au front est bien connu de tous et American Sniper ne déroge pas à la règle. Taya, portée par une sublime Sienna Miller, s’aperçoit, au fur et à mesure du film, que faire sa vie avec un soldat n’est pas chose aisée. Bradley Cooper joue à merveille cet homme changeant d’attitude en se durcissant après chaque retour d’opération militaire. Une belle dualité mari/soldat qui est volontairement mise en avant par Clint Eastwood. « Ce projet me tenait particulièrement à cœur car il se situait à mi-chemin entre les exploits de Chris au combat et les aspects personnels de sa vie, qui le rendent encore plus intéressant. Cela montre le poids de la guerre non seulement pour un individu, mais aussi pour toute sa famille ». Et ce combat intérieur est sûrement l’aspect le plus marquant d’American Sniper.

Les six nominations aux Oscars d’American Sniper, dont celui de meilleur film, ne sont pas dues au hasard. L’histoire peut paraitre un tant soit peu banale, mais il convient aux spectateurs de saisir la portée de ce que Clint Eastwood tente de faire passer. Un bon film dramatique donc, ponctué par des images d’archives poignantes qui donnent envie de s’intéresser de plus près à l’histoire de Chris Kyle.

Autres sorties de la semaine

  • Bob l’éponge – Le film : Un héros sort de l’eau, Paul Tibbitt
  • Réalité, Quentin Dupieux
  • Bis, Dominique Farrugia
  • Kingsman : Services secrets, Matthew Vaughn
  • Things People do, Saar Klein
  • Prête à tout, Gus Van Sant
  • Vincent n’a pas d’écailles, Thomas Salvador
  • Max et Lenny, Fred Nicolas

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIERES ACTUALITES

BONS PLANS

FACEBOOK

Ne loupez rien !



DERNIERS ARTICLES

    Centre de préférences de confidentialité

      Analytics

      Mesure de l'audience

      Google Analytics