Pilule, préservatif, stérilet… 99,7 % de fiabilité, 100 %… La contraception, ou quand baiser s’aimer devient un calcul niveau bac + 8 en mathématiques et sciences du cul (ne cherche pas, cette matière n’existe malheureusement pas) ! On ne va pas se plaindre, au 21e siècle, en France, nous avons la chance de pouvoir faire l’amour sans procréer, de contrôler son corps, et ses envies ! A nous épanouissement sexuel et débauche sans prise de tête ! Sans prise de tête ? Attends, 30 secondes, faut que j’aille prendre ma pilule, là… Parce que folie nocturne rime avec rigueur contraceptive ! Cela fait quelque temps que je fais un petit peu le tour des copines et des avis de gynéco pour avoir un petit avis sur la question, alors, aujourd’hui, j’ai envie de pousser un gros coup de gueule sur la contraception. Pas sur le principe en soi, qui est évidemment génial, mais sur les usagers, à savoir nous, les étudiants coquins qui ne maîtrisent pas totalement les outils merveilleux à notre disposition. Alors du sexe, oui, mais pas n’importe comment ! C’est parti pour 5 idées reçues sur la contraception.

#1 La contraception, c’est une affaire de filles

STOP ! On arrête de suite les clichés du style « le gars gère sa capote, et je gère ma pilule ». D’ailleurs, si tu es un homme et que tu lis cet article, je tiens personnellement à te féliciter (t’as gagné le droit de me twitter !). Parce qu’il faut arrêter de croire que les femmes doivent tout gérer. La contraception, c’est avant tout une histoire de confiance mutuelle. L’homme et la femme doivent savoir exactement les risques probables lorsqu’ils prennent la décision de faire confiance uniquement à une contraception sans préservatif. Il est aussi important d’en parler, de savoir chacun les règles du jeu. Pour la pilule, par exemple, nous ne sommes pas des robots, un oubli ou bien un vomi dans les 10h après la prise du cachet peut survenir à tous moments, dans ce cas une belle complicité avec son partenaire pour agir en conséquence est nécessaire !

Pour ceux qui utilisent des contraceptifs du type implants ou stérilets que je qualifie personnellement de contraceptifs « autonomes », puisqu’il n’y a rien à faire après la pose du contraceptif, il est aussi nécessaire d’en parler avec son partenaire. Ce n’est pas anodin de se faire mettre ce genre de contraceptif dans le corps, et en parler avec le partenaire est important, d’autant plus que ce sont des moments parfois relativement douloureux ! Bon, allé, fini de faire la morale, mais n’oubliez pas qu’une bonne contraception responsable se fait à deux (pour les couples, bien sûr, et si tu es célibataire, on évite le mode YOLO dès le premier soir, hein ! #LaBase). Il est tant de dédouaner la femme de la responsabilité de procréer, si un dysfonctionnement arrive, il faut savoir le gérer à deux ! Puis, sérieusement, c’est pas trop cute un homme qui te rappelle de prendre la pilule à l’heure exacte ? C’est quand même mieux que le smartphone… Et si en plus, il te ramène le verre d’eau qui va avec, ÉPOUSE-LE ! #ConseilDAmie

contraception pilule

#2 La contraception, c’est strictement personnel

Ce point rejoint un petit peu l’idée précédente ! On se débarrasse de l’aspect communication et psychologique direct, et promis, on rentre dans le vif du sujet après ! Il est important – que dis-je ?! – il est capital de parler contraception. Le but de l’article n’est pas de rappeler toutes les contraceptions et de te faire un tableau comparatif de tout ça, mais vraiment de rappeler des principes de base pour éviter un accident ou une erreur bête. Se renseigner et parler de contraception permet de cibler le ou les contraceptifs qui sont le mieux adapté à chacun/une selon les situations. Il ne faut pas hésiter à demander à ses amis, docteurs, sœurs, tantes et qui tu veux pour se faire un avis fiable. Avoir une pluralité d’avis permettra d’éviter de prendre pour argent comptant d’énormes conneries, comme celles qui vont suivre !

#3 La pilule n’est pas fiable

La pilule est en théorie un des moyens de contraception les plus fiables, avec une efficacité d’environ 99,7 % ! Ce qui diminue considérablement ce chiffre, c’est les problèmes d’utilisation liée à l’obligation de prise quotidienne qu’impose ce moyen de contraception. Il faut le dire, la pilule est le moyen de contraception qui demande sans doute à avoir le plus la tête sur les épaules. En cas d’oubli, de vomissements (et même de diarrhées !) dans les 10h suivant l’heure normale de la prise du comprimé, la femme peut avoir un risque de grossesse (s’il y a rapport sexuel, évidemment). Mais rassure-toi, si tu es plutôt du genre tête en l’air, ou que tu finis souvent à quatre pattes dans les toilettes lors des soirées étudiantes, d’autres moyens de contraception s’offrent à toi, comme l’implant ou le stérilet, pour ne parler que des plus courants. 

contraception pilule

#4 Une jeune femme qui n’a jamais été enceinte ne peut pas mettre de stérilet 

Beaucoup de docteurs et de gynécologues de la très vieille école pensent encore qu’il est impossible/risqué/ou je ne sais qu’elle autre débilité de mettre un stérilet à une jeune femme n’ayant pas eu d’enfants. Pourquoi pensent-ils ça ? Simplement parce que stérilet + infections sexuellement transmissibles peuvent potentiellement être synonymes de stérilité. En effet, il peut être dangereux d’avoir certaines IST avec un stérilet. Et là, tu te dis, ok, mais c’est quoi le rapport avec les filles qui n’ont pas d’enfants ? Aucun, justement ! En gros, les types estiment que si tu n’as pas d’enfants, ça veut dire que tu es forcément dans la débauche, que tu vas enchaîner les partenaires sans préservatifs, les champignons en tous genres, et les gangbangs (j’exagère peut-être un peu ?) alors que si t’as un enfant et un mari, ô bien sûr aucun écart ne sera possible. En gros, encore une connerie monumentale, liée à une vieille croyance, et qui est encore dans la tête de certains médecins de merde. Alors, c’est vrai que le stérilet est plutôt conseillé à des jeunes femmes « posées », en couple, pour éviter justement le risque d’IST. Mais rien ne t’empêche d’être célibataire et de te faire poser un stérilet, à la condition d’être bestfriend avec le préservatif. Le stérilet propose tout de même de nombreux avantages, comme le fait de ne pas avoir à penser à prendre sa contraception ! Une pose, et hop, tranquille pour plusieurs années ! Rappelons également que le stérilet hormonal diminue, voire supprime les règles. Le stérilet en cuivre, quant à lui, est un excellent moyen d’être protégé pour les femmes qui sont anti-hormones. Bon, on te promet pas une grosse partie de plaisir au moment de la pose (bien que certaines femmes ne ressentent quasiment rien), mais ce qui est sûr, c’est que la pose est possible à tout âge !

#5 Je peux contrôler seule mon cycle sans contraception

Ou la méthode de la roulette russe. C’est simple, ça consiste à s’observer la choune (ou plus précisément, les glaires qui en découlent) pour savoir si t’es en période d’ovulation ou pas. Selon l’abondance et la couleur de tes pertes blanches, il serait soit disant possible de savoir quand t’es en période d’ovulation. D’autres jeux de roulette russe existent aussi, comme le calcul mathématique de sa période d’ovulation, ou la prise de température quotidienne pour savoir également si l’on ovule ou pas… Ce qu’on fait, c’est que celles qui pensent encore que ce genre de méthodes sont fiables, vous pouvez d’ors et déjà faire des ateliers faire-part de naissance le dimanche, et commencer à réfléchir à des prénoms ! Sérieusement, j’ai eu une discussion avec une amie l’autre jour qui me racontait que des étudiantes faisaient encore ça… J’ai hésité à rire ou pleurer. En fait, je crois que j’en pleurerai volontiers ! C’est tout à fait le genre de croyances qui montrent que l’on a pas fini de devoir parler contraceptifs. 

contraception pilule

En tant que rédactrice responsable, je me dois de te rappeler que la seule contraception qui protège des IST reste le préservatif. Tous les autres moyens de contraception évoqués dans l’article sont là uniquement pour éviter une grossesse. Pas de psychose autour de la contraception tout de même, les bases à savoir restent assez abordables ! La meilleure contraception est celle qui se fait sans stress. Je te laisse donc aller faire des folies de ton corps en connaissance de cause, moi j’vais aller checker mes glaires. #Joke

5 idées reçues sur la contraception

par Nina Cunni Temps de lecture : 6 min
0