Vous connaissez surement Empire ? La série à succès lancée en 2015 sur la FOX et qui traite de business et de musique dans une dynastie qui règne sur la musique urbaine aux Etats-Unis. Mais connaissez-vous la plus récente (et plus modeste, ne le cachons pas) Atlanta ? Réalisée en 2016 par Donald Glover, aka Childish Gambino quand il prend le micro et déjà vu dans la série humoristique Community, ce show nous a complètement surpris et séduit. On avait envie de vous en parler afin de vous faire découvrir une des pépites télévisuelles de cette année !

Chroniques d’un quotidien difficile…

Le pitch est simple : Earnest, réduit plus simplement en Earn, interprété par Donald Glover est un jeune qui essaye de joindre les deux bouts à Atlanta. Il a une compagne, Van, et une petite fille. Le seul moyen qu’il ait trouvé pour subvenir au besoin de sa petite famille, c’est de démarcher des personnes pour leur proposer les cartes bancaires d’une banque nationale… Sans grand succès !

Un beau jour, un collègue lui montre le clip d’un rappeur nommé « Paper Boi » qui prend de plus en plus d’ampleur dans la ville. Earn va alors reconnaître celui qui est en fait son cousin et va tout faire pour devenir son manager slash conseiller financier slash compagnon de galère, car il faut l’avouer ce n’est pas encore le grand succès pour Paper Boi.

Atlanta - Série
FX Networks

La force de cette série est de dépasser le côté spectaculaire et entertainment du rap et de l’environnement urbain. Si vous commencez Atlanta pour voir l’évolution d’un rappeur au style trap et sa réussite au pays de l’Oncle Sam, vous pouvez passer votre chemin car ce n’est pas ce que vous y trouverez ! Atlanta a un traitement différent et possède surtout plusieurs grilles de lecture de la société américaine et son prétendu « American Dream », du show business et des nouveaux problèmes sociétaux des pays occidentaux. Certains épisodes vous divertiront, d’autres vous feront largement sourire quand certains vous toucheront… Mais tous vous feront réfléchir. Donald Glover a su donner une véritable puissance à sa série : aucun épisode ne laisse indifférent, et au bout des 25 minutes d’épisode, celui-ci arrive encore à vivre et se prolonger dans les réflexions du spectateur.

Atlanta, une série qui dépasse le paysage du rap…

Atlanta bénéficie d’une palette de personnages étoffée : un jeune américain lambda, assez réservé mais charismatique qui cherche juste à s’en sortir, un rappeur au style egotrip et bling-bling qui s’inscrit parfaitement dans le courant rap de la ville, un pote du rappeur toujours derrière lui et excellemment drôle sans le vouloir… Petit bonus : vous y trouverez aussi de nombreux guests, comme le célèbre groupe Migos par exemple. La série parle à la fois du milieu musical et de son fonctionnement, du traitement réservé aux cultures urbaines dans les médias, des réseaux sociaux et leur danger pour les artistes. Elle aborde aussi des sujets sociétaux plus larges comme la place des noirs aux Etats-Unis, le racisme ordinaire, l’homosexualité. Vous l’aurez compris, Donald Glover veut nous faire passer des messages dans chaque épisode et le fait parfois de manière déroutante : certains épisodes vous laisseront surpris mais toujours très satisfaits.

Atlanta - série
FX Networks

Atlanta est donc une série que L’Etudiant Autonome vous conseille. Un show aux épisodes relativement courts, dont la première saison qui vient de se terminer est composée de 10 chapitres. Un traitement original du rap à la télévision, dont la base parle de musique urbaine, mais dont les branches aiguillent vers de plus larges sujets et questions sociétales. De l’humour, du bon son, de la réflexion, de la tristesse et beaucoup de bonne humeur. Une recette parfaitement mijotée par Donald Glover et qu’on conseille à tout le monde de goûter, et pas juste aux amateurs de rap. Il y a au moins un Donald qui a du bon goût et un cerveau de l’autre côté de l’Atlantique…

Benjamin Briens

Atlanta, la série rafraichissante de Donald Glover

par contributeurs Temps de lecture : 3 min
0