Dimanche soir dernier, Sherlock faisait son grand retour sur la BBC. On vous a laissé la semaine pour voir The Six Thatchers, le premier épisode de cette 4e saison. Maintenant place au débrief dans un article 100 % spoilers attention !

Que cache The Six Thatchers ?

La grande intrigue de The Six Thatchers ne tourne pas autour de Moriarty, mais de Margaret Thatcher ! Sherlock est appelé par Lestrade a enquêté sur la mort d’un jeune homme : Charlie Welsborough. Le meurtre est vite résolu, mais notre Holmes préféré est intrigué par un autel dédié à la fameuse première ministre britannique. En effet, chez les parents du défunt, une série de photos de cette dernière est présente, mais il manque un buste. Cela aurait pu paraître anodin, mais l’histoire de The Six Thatchers repose sur cela. Au fil de l’épisode donc, Sherlock est amené à trouver les propriétaires des 6 copies de la sculpture. Au bout d’une heure, il finit par tomber (littéralement et dans une piscine) sur l’homme qui en veut aux statuts de Thatcher. Pourquoi donc cet acharnement ? Tout cela est intimement lié au passé de Mary, la compagne de Watson…

De la naissance à la mort

Le moins que l’on puisse dire c’est que ça ne traîne pas dans The Six Thatchers (du moins au début) ! Dans un tourbillon Mary a accouché et on arrive déjà au baptême alors qu’on a juste eu le temps d’entrevoir le trajet jusqu’à l’hôpital. La petite Watson s’appelle donc Rosamund Mary et même si cela intrigue Sherlock, on comprendra pourquoi à la fin… On voit le couple pomponner un peu, mais on retourne vite au travail. Il s’avère que Sherlock trouve Mary bien meilleure enquêtrice que son mari, c’est donc tout naturellement qu’on la retrouve sur le terrain. Toutes les investigations du trio vont mener à déverrouiller les secrets de la jeune maman. Tout le monde sait que c’était une espionne, mais on n’avait pas encore les détails. L’homme qui cassait les bustes de Margaret Thatcher cherchait en fait une clé USB qui détient son identité. Mary faisait partie d’un groupe de 4 mercenaires connus sous le nom AGRA. The Six Thatchers est la quête d’Ajay, ancien membre de cette unité, pour se venger. Alors qu’une opération (aperçu dans un flash-back) avait mal tourné, celui-ci se fait torturer et entend qu’il y avait une traîtresse anglaise. Il pense alors que c’est Mary et veut la tuer. Sherlock veillant au grain il n’y arrive pas, mais cette dernière ne sera pas pour autant sauvée… Alors que l’enquête amène toute l’équipe à l’aquarium de Londres pour confondre la vraie traîtresse, Mary prend une balle pour Sherlock.

Sherlock fait du Sherlock

Dès le début de The Six Thatchers, on retrouve le Sherlock qu’on aime ! Alors qu’il débriefe, avec son frère et une commission secrète, ce qu’il s’est passé à la fin de la saison 3, Sherlock à l’air de s’ennuyer et préfère twitter qu’écouter. Son insolence le pousse même à demander quel est le parfum de glace préféré d’une des dames présentes dans l’assemblée, ce qui ne manque pas d’énerver Mycroft. Benedict Cumberbatch nous fait bien rire dans son rôle de Sherlock parrain. Bien qu’addict à son smartphone, il n’écoute pas tout ce que Watson dit : « Je supprime ses messages comme tout message commençant par salut ». Il essaye tout de même d’enseigner à sa filleule la logique et c’est comique : « Si tu veux garder le hochet ne le jette pas ». Le bébé s’en contrefiche ! En parlant de répliques « cultes » les spectateurs n’auront pas manqué les petites références à Games of Thrones. Quand on entend « Something is coming » ou bien « You understand nothing » ça fait tilt.

Sherlock ce n’est pas un jeu de trône, mais un jeu d’esprit. La mort de Mary à peine mère nous a ébranlés tout autant que le message qu’elle laisse à Sherlock à la fin de l’épisode : « Save John ». Ok, mais de quoi ? En plus selon elle, il s’agirait de la plus grosse enquête de Sherlock. Ça promet donc ! The Six Thatchers installe en plus de cet élément majeur, une intrigue qui s’avère mineure, mais qu’en sait-on réellement ? Watson rencontre dans un bus une jeune femme rousse. De prime abord, à part quelques clins d’œil rien ne se passe, mais la fin de l’épisode montrera le contraire. Watson infidèle ça nous fait bizarre quand même !

Hâte donc de voir l’épisode 2 !!!

Comments

comments

Sherlock is back in The Six Thatchers

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0