Stephen Frears, après The Queen, réalise encore un film sur une reine anglaise. Cette fois-ci c’est Judi Dench, la plus royale des actrices britanniques qui reprend un rôle qu’elle connaît bien puisqu’elle joua Victoria dans La dame de Windsor. Dans Confident Royal, Abdul jeune indien fraîchement débarqué va redonner le sourire à une reine sur le déclin.

Une histoire méconnue

Confident Royal commence avec la mention « based on real events… mostly ». Le film de Stephen Frears est une adaptation du livre « Victoria & Abdul: The True Story of the Queen’s Closest Confidant » de Shrabani Basu. Lors d’une visite sur l’île de Wight, Shrabani Basu découvre le portrait d’un jeune homme indien. Après des recherches, elle rencontre le petit-neveu d’Abdul Karim. Il lui confia le journal que le confident avait commencé en 1887 au moment de son départ pour l’Angleterre. Stephen Frears met donc en lumière un pan assez secret de la vie de la reine Victoria et pour cause ! Comme on peu le voir tout au long du film, cette amitié entre la reine vieillissante et le jeune Indien, n’est pas la bienvenue à la cour britannique. Un étranger de surcroît musulman, vous vous rendez compte ? Bertie, en tête, mettra tout en œuvre pour faire entendre raison à sa mère. Malgré tout, Abdul, grâce à sa fraîcheur deviendra plus qu’un serviteur ou un munchi (professeur). Il fera découvrir à la reine la langue Ourdu et le goût de la mangue. Il demeurera son ami jusqu’à sa mort.

Confident Royal ou Judi Dench royale ?

Dans Confident Royal, Judi Dench éclabousse de son aura toute l’assemblée. On a bien du mal à reconnaître en cette pauvre femme qui s’endort lors d’un banquet en son honneur, la cinglante M de James Bond, et c’est là que demeure tout son génie. Le film montre la reine Victoria à la fin de son règne, Albert est mort depuis longtemps et elle se laisse gagner par la torpeur. Le jeu de l’actrice passe plus par le regard que par la parole et ses yeux bleus perçants expriment parfaitement la lassitude de la tête couronnée. Le réalisateur n’était pas certain que l’actrice aurait envie de rejouer Victoria, mais elle fut au contraire intéressée par le challenge. Elle explique pourquoi : « C’est totalement différent d’un rôle du répertoire que vous reprenez des années après, en espérant dans l’intervalle avoir compris certains raffinements qui ont pu vous échapper et surtout avoir acquis les outils nécessaires pour donner une meilleure interprétation. Non, ici il s’agit d’un nouvel aspect d’une personne réelle qui a mûri et évolué ». Pour lui donner la réplique, Ali Fazal joue Abdul. On ne peut guère en soi reprocher à l’acteur d’être qu’un faire valoir, car c’est un peu l’histoire qui le veut, mais quand même ! Abdul à l’air bien gentil alors Ali aussi, et on se dit que le réalisateur aurait peut-être pu lui donner plus d’épaisseur. Après tout il a bien gagné son statut de Confident Royal. Pour nous l’acteur qui sort son épingle du jeu c’est Paul Higgins qui joue le Dr. Reid.

Tous les mercredis, nos rédacteurs de la rubrique cinéma vous parlent d’un film qu’ils ont aimé. Ne tardez plus, allez découvrir nos autres chroniques !

Confident Royal : une amitié à toute épreuve

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0