Après une absence de cinq ans, la chanteuse P!nk revient avec l’album Beautiful Trauma. De Beautiful Trauma à You Get my Love, la rockeuse montre qu’elle s’est assagie et témoigne de ses doutes. L’artiste dévoile ainsi 13 titres au style très épuré.

Beautiful Trauma débute avec des tubes

Avant la sortie de l’album le 13 octobre, P!nk avait déjà dévoilé quelques-uns de ses titres. Le premier est What about us le 10 août 2017. Son interprétation aux VMAS ainsi que le discours de l’artiste à sa fille, a contribué à faire de cette chanson un tube. Beautiful Trauma, quant à elle, est sortie le 28 septembre et fait écho parfaitement à What about us. Sur la 3e piste un brin old school, Whatever You Want, présentée le 5 octobre, P!nk se pose des questions sur la nature des relations amoureuses. Le duo avec Eminem, Revenge, aurait pu être la chanson qui aurait donné la pêche à cet album, mais on est un peu déçu. P!nk commence à raper avec une phrase qui marque « Like Leo in The Revenant » et on adore sa partie, mais on attend trop Eminem et quand il arrive la sauce ne prend pas. Les deux artistes avaient déjà collaboré en 2010 sur le morceau « Won’t Back Down ».

enchaîne avec des ballades

P!nk nous a toujours habitué a de très belles ballades, l’album Beautiful Trauma ne fait pas exception. Sa plume remarquable d’auteur-interprète, s’exprime sur cinq chansons. But We Lost It, For Now, Wild Heart Can’t Be Broken témoignent de sa sensibilité. Néanmoins, celles qui nous toucheront le plus sont Barbies (nous aussi P!nk on aimerait rester à jouer aux Barbies, grandir c’est effrayant) et You Get My Love. Le dernier titre, toujours piano/voix, dénude encore plus la chanteuse qui demande à ne pas être jugé sur ses erreurs.

et comporte quelques chansons différentes

Where we go, titre sur les difficultés de communication d’un couple, est définitivement notre favori. Son refrain entraînant un peu pop amène une légèreté qui fait du bien sur un album un peu trop « lent » parfois. Secrets a une construction aussi différente avec la chanteuse qui déclame des « da da da da do do do ». Un rythme punchy électro, qui, sans révolutionner le genre, fait le job. La 10e piste, Better Life a retenu notre attention avec ses choeurs féminins qui soutiennent parfaitement P!nk. Dans I am here l’artiste clame être là et on est content de l’entendre. L’esprit folk-gospel notamment sur la phrase « Where does everybody going when they go » donne un charme particulier à la chanson.

P!nk raconte son Beautiful Trauma

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0