Nul besoin d’être un grand spécialiste pour constater que notre pays est aujourd’hui confronté à un ras-le-bol général : rejet massif du système, crise de confiance en nos élus ou encore inégalités entre les plus riches et les plus pauvres. Alors si toi aussi, tu veux réveiller le punk qui est en toi, voici une playlist des 10 groupes punk français qui ont marqué toute une génération !

#1 Les Sales Majestés – Sois pauvre et tais toi !

« Oui sois pauvre et tais toi, toi la petite caissière. Il n’y a que ton salaire en promo chez Leclerc »

Les Sales Majestés sont aujourd’hui la tête de file du punk-rock français. Musicalement influencés par le punk anglais de la première génération, ils dépeignent dans des textes, en français et sans concession, un quotidien devenu insupportable pour les exclus du système et le cynisme des classes dirigeantes. Ils appellent au réveil des consciences sociales.

Pour en savoir plus : http://lessalesmajestes.free.fr/

#2 Bérurier Noir – Salut à toi

« Salut à toi Che Guevara. Salut aux comités d’soldats. Salut à tous les hommes libres. Salut à tous les apatrides. Salut à toi la Bertaga. Salut aussi à la Banda. Salut à toi punk anarchiste. Salut à toi skin communiste. »

Pour en savoir plus : http://www.beruriernoir.fr/index.php

#3 Gogol Premier – Foutre le bordel

Dans mon dernier article, je vous présentais le Pape du punk français. Je vous expliquais alors qu’avec lui, il faut se méfier des apparences. Sous son air parfois clownesque, se cache en fait un homme plein de convictions. Si ses chansons sont là pour « foutre le bordel », il souhaite aussi y faire passer des idées : « Les chansons c’est des armes, c’est plus puissant que des kalachnikovs » (Gogol Premier, F’HR l’entrevue).

Pour en savoir plus : http://www.gogolpremier.com/

#4 Parabellum – Cayenne

« Mort aux vaches ! Mort aux condés ! Viv’ les enfants d’Cayenne ! À bas ceux d’la sur’té ! « 

#5 Les Cadavres – No Pasaran

« L’extrême droite monte aujourd’hui, que restera-t-il demain ? De cette si belle démocratie, qui devait faire notre bien. 14% de merde…. de merde… extrême droite No Pasaran… »

Pour en savoir plus : http://www.lescadavres.net/

#6 Heyoka – El pueblo unido

« Le peuple unit ne sera jamais vaincu. El pueblo unido jamas sera vencido. »

Formé à Dijon en 1991, le groupe tourne principalement au sein du milieu squat et militant jusqu’en 1997, année au cours de laquelle les membres du groupe se séparent. Heyoka se reforme provisoirement en 2010 avant de cesser « définitivement » (mais on espère bien que non !) leurs activités en 2014.

#7 PKRK – Pas fait pour briller

Groupe lorrain, les PKRK ont fleuri au sol d’une cave humidement électrique en 87 dans la mouvance de Parabellum et des Cadavres.

#8 Oberkampf – Hôpital

« Je n’veux plus sortir de cet hôpital ! Hôpital, j’ai mes amis et je me sens bien. J’suis un oiseau je ne suis plus esclave, plus d’enclave . »

#9 Les Sheriff – J’aime jouer avec le feu

« Alors que faire de ma vie ? La vivre à cent à l’heure ? Ou éviter les malheurs ? J’aime jouer avec le feu, mais j’aime pas me brûler« 

Les Sheriff font partie des groupes importants du paysage punk français. Sur scène, ils étaient réputés pour jouer fort et vite, enchaînant souvent trente-cinq morceaux sans véritablement s’arrêter. Ils annonçaient souvent la couleur en se présentant ainsi sur scène : « On est les Sheriff et on fait du bruit ».

Pour en savoir plus : http://www.lessheriff.fr/

#10 Metal Urbain – Panik

« État nation. Républi-cratie. Crève salope. Panik aujourd’hui. »

Metal Urbain était à ses débuts très influencé d’une part par la scène proto-punk américaine et d’autre part par la première scène punk britannique. Cette originalité a fait connaître Métal Urbain bien au-delà des frontières de la France, où le groupe n’a jamais réussi à percer. À l’inverse, il a acquis une certaine notoriété au sein des scènes alternatives anglaise et américaine, et ce malgré des textes en français.

#Bonus Banlieue Rouge – Psaume/Zone interdite

« Mais rouge est le choc, la colère, la révolte. La jeunesse libre est peinte de rouge, du rouge de l’insoumission et de l’alternative militante »

Impossible pour moi de finir cette playlist sans vous avoir fait découvrir Banlieue Rouge ! Bien que québécois, ce groupe mérite lui aussi d’être connu pour son engagement. De quoi vous inspirer la révolte…

Pour en savoir plus : http://www.banlieuerouge.com

#Playlist Punk : les 10 groupes français incontournables

par Aude Norguin Temps de lecture : 3 min
0