Guy Forget peut être heureux, RG 2017 fut bien moins compliqué que l’édition 2016 ! Roland-Garros s’est, en effet, terminé sous un beau soleil. Chez les femmes, c’est une jeune première, Jelena Ostapenko qui remporte le trophée. Chez les hommes, Rafael Nadal, l’homme du tournoi, a battu Wawrinka et signe ainsi une Decima.

De la nouveauté chez les femmes

Le tableau féminin de RG 2017 a comporté plusieurs surprises avec la sortie prématurée de la n°1 mondiale Angélique Kerber au premier tour et par la suite avec l’élimination de la tenante du titre Garbiñe Muguruza, par la française Kristina Mladenovic. La route était donc ouverte pour de nouvelles venues. Si les Françaises se sont bien battues, elles n’auront pas pu arriver jusqu’au bout. Samedi 10 juin, nous avons donc assisté à une finale 100% inédite où Jelena Ostapenko affrontait Simona Halep. La Lettone est la révélation du circuit parisien, 47e avant ce RG 2017, elle était inconnue tandis que la Roumaine était n°3 mondiale. Simona Halep, seule survivante des grandes têtes de série aurait pu même devenir n°1 mondiale si elle avait décroché le trophée.

La finale commence avec Halep au service. Ostapenko est présente tout de suite puisqu’elle remporte le service de son adversaire 0-40. Le break ne profite pas à la jeune Lettone qui voit la Roumaine reprendre son service. 1-1 au bout de 5 minutes, on sent alors que la finale va être un rude combat ! On arrive à 3-3 en 16 minutes. Les services sont difficiles à remporter de chaque côté, mais aucun break ne se fait. Jelena Ostapenko fait beaucoup de fautes, Halep comme une métronome en profite et ramène toutes les balles. En 36 minutes, la n°3 mondiale, montre qui est la patronne, et remporte le 1er set 6-4. La finale aurait pu très vite tourner au désastre pour la Lettone qui est rapidement mené 3-0 dans le 2e set. Ostapenko frappe fort, trop fort. Simona Halep n’a rien à faire, c’est son adversaire qui fait tous les points. Le tournant du match arrive quand la demoiselle gagne enfin son service. Elle reprend le service d’Halep et recolle même à 3-3. La Roumaine n’entend quand même pas lâcher le match de sa vie. Ostapenko devra servir pour le set. Elle le fait sur le même score qu’au 1er 6-4. Halep rentre fort dans ce 3e set, elle break son adversaire et mène 3-1. Ostapenko débreak, 3-2, puis ça fait 3-3. La finale féminine de ce RG 2017 tient toutes ses promesses ! La 47e prend enfin l’ascendant, break à 5-3, Halep sert, mais c’est Ostapenko qui gagne. En 1H26, Jelena Ostapenko remporte son 1er tournoi du Grand Chelem.

RG 2017

RG 2017 : la Decima pour Nadal

Rafael Nadal a marché sur l’eau. Il n’y a rien d’autre à dire. RG 2017 a été une vraie promenade de santé pour lui. Arrivé en finale sans trop se fatiguer, il rencontrait Stan Wawrinka. Après une magnifique demie entre le Suisse et Andy Murray, le public s’attendait à voir enfin quelqu’un donner du fil à retordre au Majorquin. Que nenni, Roland-Garros restera à jamais le jardin de Rafa. Ce dimanche 11 juin, Nadal commence le match au service. Le début du set est quelque peu serré. On se dit que 2-2 au bout de 25 minutes, ça va être long ! C’est à ce moment-là que l’Espagnol break. 4-2 puis 5-2 et enfin 6-2. Nadal remporte donc le 1er set facilement en 42 minutes. Il breake ensuite dès le début du 2e set et ça fait rapidement 3-0. Quand Wawrinka gagne enfin son service pour faire 3-1, on se demande s’il y a moyen qu’il fasse une Ostapenko. Malheureusement pour le peuple helvète, Wawrinka ne reviendra jamais. Cette fois Rafa devra quand même servir pour remporter le set. En 45 minutes, il remporte donc le 2e set 6-3. Le 3e set se passe vraiment de commentaires en témoigne le score : 6-1. En à peine plus de 2h Rafael Nadal s’adjuge une dixième victoire Porte d’Auteuil. On se doit de souligner l’exploit de l’homme, même si on aurait apprécié plus de spectacle pour cette finale.

RG 2017 : Nadal pour la légende, Ostapenko pour l’avenir

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 3 min
0