Hier, 4 avril, l’association Sports Business Consulting organisait la troisième édition de son concours annuel, le Sports Consulting Challenge. Cette année était consacrée à la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques. Huit équipes d’étudiants devaient proposer des idées originales pour mobiliser les Français sur ce projet envergure. Au final, c’est le projet « La marche olympique » qui a convaincu le jury. Retour sur cette riche journée.

Sports Business Consulting est une association de l’école EDHEC School Business, basée à Paris. Chaque année depuis trois ans, elle organise un concours invitant les étudiants des écoles de commerce et de business de toute la France à créer des projets selon un sujet bien précis, en lien avec le sport. Pour 2016, année olympique avec les Jeux de Rio cet été, l’objectif était de soumettre une idée originale pour mobiliser les Français autour de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024. Le projet lauréat aura l’opportunité de développer et lancer son idée, ce jusqu’à la désignation finale de la ville hôte en 2017. Sur 100 équipes de deux à quatre étudiants, seuls huit ont été retenus pour la finale, qui se déroulait le 4 avril dernier au Théâtre international de la Cité Universitaire.

Le Sports Consulting Challenge à l’heure des Jeux olympiques

Sports Consulting Challenge
Antoine Chabret, président de l’association Sports Business Consulting

« Nous rêvons tous des Jeux, la jeunesse rêve des Jeux », lance en introduction Antoine Chabret, président de l’association, avant de présenter le jury du Sports Consulting Challenge. Celui-ci était composé de professionnels du milieu du sport et présidé par Thierry Rey, champion olympique de judo en 1980 à Moscou et membre du conseil d’administration de Paris 2024.

Pendant deux heures, les quatre premières équipes qui concourraient pour la finale du Sports Consulting Challenge se sont succédées pour présenter leurs projets et répondre aux questions du jury et du public. La première équipe a proposé un projet de street-marketing, « Une région, un sport, un champion », commençant par une tournée des villes à bord d’une caravane olympique et se terminant en tournoi multisport. La seconde équipe a soumis au jury « La marche olympique. » Ce projet consiste en la création d’une application incitant ses utilisateurs à marcher régulièrement pour les Jeux Olympiques. Chaque pas physique est comptabilisé pour faire un total de pas virtuels montrant l’intérêt et l’investissement physique des français pour les Jeux Olympiques. Le troisième projet, « Les Jeux Olympiques Connectés » a pour objectif « d’impliquer le spectateur pour le rendre acteur », tant d’un point de vue sportif avec des défis que d’un point de vue culturel avec une plateforme collaborative d’art. Enfin, le dernier projet de la matinée proposé par Camille Legall et Justine Berthier, « JOlieFRANCE », consiste en une tournée française à bord de voitures électriques aux couleurs des Jeux Olympiques.

Après une intensive démonstration de taekwondo menée par Pascal Gentil, médaillé olympique de Sydney en 2000 et à Athènes en 2004 (il a aussi participé à « Première Compagnie », une ancienne télé-réalité de TF1, ndlr) et une bonne pause cocktail, les présentations ont repris en début d’après-midi. La cinquième équipe présentait « L’olympisme à votre porte », une sorte de village olympique composé de cinq tentes aux couleurs Olympiques, dont la plus grande va de la rétrospective à l’avenir des Jeux. L’équipe suivante a soumis le projet « La Poste olympique » qui consiste en la création de lettres postales en partie acheminées par des athlètes auprès des destinataires. Le septième projet présenté consiste en un cube mystérieux. En pénétrant à l’intérieur, le spectateur est instantanément plongé dans l’ambiance d’un stade olympique avec des images sur le sol et le mur et le son. Enfin, le dernier projet soumis au jury consiste en une application interactive sur les Jeux Olympiques, encourageant les Français à se mobiliser pour les Jeux de 2024 via des défis sportifs, un échange intergénérationnel, des informations et des quiz sur les Jeux Olympiques.

Michaël Llodra revient sur son parcours.
Michaël Llodra revient sur son parcours.

Après une exhibition de tennis assurée par Michaël Llodra, vice-champion olympique de tennis en double aux Jeux de Londres, face à des joueurs de plus ou moins bon niveau (je ne révélerai pas à quel point j’ai été nul), le jury a délibéré et a désigné le vainqueur de cette 3e édition du Sports Consulting Challenge et à l’unanimité, c’est le projet « La marche olympique », porté par Thibault Montalent, Sarah, Matthieu et Quentin Witvoet.

« La marche est un sujet intergénérationnel et participatif »

Voici la réaction de Thierry Rey, le président du jury, qui explique les raisons pour lesquelles ce projet a été choisi et comment il pourrait intégrer le dossier de candidature de Paris. « Le thème est abordable et simple, il y a une sorte d’évidence. La marche, c’est un sujet intergénérationnel et c’est participatif. Ce qui nous a intéressé, avec les autres membres du jury, c’est la manière dont ce sujet était abordable et à portée de tous. Avec le relais des technologies modernes, il y avait aussi cette idée d’agir en marchant et de relayer un message fort, c’est-à-dire on se bouge pour que la candidature existe, à titre individuel mais aussi avec ce grand rassemblement des Français qui agissent pour montrer au Comité International Olympique (CIO) que ça les intéressent. On est acteur en lançant un message, c’était la force de ce projet. Il n’y a pas eu beaucoup de débats sur la première place, qui a été adjugée pratiquement à l’unanimité. Maintenant, l’objectif pour les lauréats est d’affiner leur projet, nous pouvons les recevoir au comité de candidature de Paris 2024, pour voir de quelle manière on peut intégrer leurs actions dans la multiplicité de la communication qui va être faite dans les mois qui viennent. On verra ce qui va naître de leur nouvelle approche et de la manière dont ils vont creuser leur projet pour en faire quelque chose de réel et intégré dans la candidature. »

De leur côté, les lauréats sont fiers de voir leur projet choisi par le jury. Sarah Witvoet, étudiant en Master Marketing chez HEC : « On est une équipe motivée, qui a monté un projet simple. » Matthieu Witvoet, étudiant en dernière année de commerce international en Angleterre : « Après, on aimerait essayer de pousser l’idée un peu plus loin, si elle est réalisable. » Thibault Montalant, étudiant en Master Audit et Finances à l’EM Normandie, à Caen : « C’est une super chose, on est une bande de quatre amis et malgré le fait que nous soyons dans des écoles différentes et que nous nous voyons rarement et au final on arrive à proposer un projet qui a plu. C’était une belle aventure. »

Toutes les équipes sont réunies à l'occasion de la remise du trophée.
Toutes les équipes sont réunies à l’occasion de la remise du trophée.

Une belle aventure qui va donc peut-être rejoindre la marche en avant de la candidature parisienne pour les Jeux Olympiques 2024 et donner un coup de boost en terme de communication et de message fédérateur envers les français. De son côté, le concours Sports Consulting Challenge compte bien continuer son chemin et créer d’autres vocations dans le domaine du marketing sportif.

Romain Lambic

Finale du Sports Consulting Challenge

par Romain Lambic Temps de lecture : 5 min
0