C’est presque une formule mathématique : les examens approchent, le stress monte, les jours deviennent plus courts, les nuits aussi. L’anglais, l’allemand, l’espagnol, peuvent même devenir un cauchemar chez certains, qui n’osent pas s’exprimer dans une langue étrangère en public. Or, la panique est rarement de bon conseil dans les moments cruciaux. Qu’il s’agisse du brevet, du bac, du TOEFL ou autre, le superpolyglotte Matthew Youlden a quelques conseils pour se préparer efficacement avant une épreuve. 

#1 Associer l’apprentissage avec ses intérêts personnels

Aimer les pages de journaux étrangers sur Facebook ou Twitter est un bon moyen d’associer ses intérêts à l’apprentissage des langues. Divers articles apparaissent alors dans le fil d’actualité. Cela permet de recevoir directement de l’information sans avoir besoin d’aller la chercher. Il suffit de cliquer sur les articles qui paraissent intéressants et de les lire en version originale. Selon Matthew “la curiosité pour un thème est encore la meilleure façon d’apprendre sans efforts !”

#2 Intégrer l’apprentissage à son quotidien

Pas si facile de se concentrer sur ses révisions quand il fait beau dehors. “Qu’à cela ne tienne, emportez vos cours de langues avec vous, partout où vous allez, recommande Matthew Youlden. Internet offre une multitude de ressources mobiles et qui fonctionnent hors-ligne. Il est par exemple possible de télécharger des podcasts en langue étrangère et de les écouter partout où vous allez. Les applis comme Babbel vous permettent d’accéder à des cours thématiques interactifs mis au point pour s’intégrer parfaitement à votre quotidien. Votre trajet quotidien en bus ou quelques minutes à attendre un ami au parc peuvent ainsi être mises à profit pour parfaire vos connaissances.”

#3 Trouver un tandem, ou se parler à soi-même

Pour préparer un oral de langue, il n’y a pas de secret : il faut parler. L’idéal est bien sûr de trouver un tandem. Quelqu’un qui parle bien la langue en question et avec qui vous pouvez avoir une conversation. Si personne ne répond à ce critère dans votre entourage, pensez à consulter internet : il existe de nombreuses possibilités. Autre très bonne option : parlez-vous à vous même. “On n’y pense pas toujours, peut-être aussi par peur du ridicule, mais vous seriez surpris des progrès que l’on peu faire en se parlant à soi même. Simuler un oral de langue reste encore la meilleure façon de se mettre en situation”, explique l’expert en apprentissage des langues.         

#4 Réviser 

“Que son niveau en langue soit bon ou mauvais, passer un examen est un exercice en soi,” continue Matthew. Savoir ce qu’on attend exactement de vous le jour J vous épargnera un désagréable effet de surprise au moment de l’examen. Cela vous aidera également à mieux identifier vos points faibles et vous permettra de vous concentrer sur ceux-ci. Jeter un œil aux annales de l’année passée n’est pas une mauvaise idée…

#5 Regarder des films en V.O

Le soir avant l’épreuve de langue, regardez un film en V.O. C’est un bon moyen de se détendre tout en travaillant son écoute, mais aussi en regardant des natifs parler.  Tout cela contribue à vous faire apprendre une langue. Le sommeil étant un bon moyen de consolider ses connaissances, se plonger dans un environnement linguistique donné avant de dormir permet de vous mettre dans le bain pour le jour J.

matthew youlden langues

5 conseils de Matthew Youlden pour réviser ses exams de langues…

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
0