Les étudiants sont connus pour être les catégories de la population dont les habitudes alimentaires sont les plus erratiques. On connaît pourtant l’importance de bien manger, que ça soit au niveau gustatif ou nutritionnel. Une solution à portée de main ? Les AMAP – Association pour le Maintien d’une Agriculture 

 

Paysanne – sont des structures présentes dans la plupart des départements français (près d’une cinquantaine rien qu’à Paris) et qui fonctionnent sur un principe original : créer un partenariat direct entre des consommateurs et des paysans.

 

En échange d’un engagement régulier à acheter leurs produits, les maraîchers du département vous fournissent un panier (hebdomadaire ou mensuel) de fruits et légumes de saison et bien souvent biologiques. Le prix du panier est calculé non pas au poids mais en fonction du coût de production de la marchandise (compter entre 5 et 15 euros le panier de 5kg). Ainsi, tout en favorisant les circuits-courts, on mange sain et on crée une sécurité financière pour le paysan dont la situation est toujours précaire, que ça soit à cause des aléas climatiques ou des négociations agressives des grandes surfaces qui tirent constamment les producteurs à baisser les prix. 

 

Valoriser le « local »

Cette relation avec le producteur local, pourtant multi-séculaire, a eu tendance à s’éroder tout au long du XXème siècle avec le développement des grandes surfaces, au point que nous avons perdu la notion de « saison » et que nous ne savons parfois plus mettre de nom sur des légumes que nos grands-parents mangeaient régulièrement (certains enfants ne savent même pas que les frites proviennent des patates !). Alors n’hésitez pas à vous renseigner : il y a sans doute une AMAP à côté de chez vous sans même que vous le sachiez !

 

http://www.reseau-amap.org

AMAP : le retour du « bien manger »

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
0