Conçue comme un prolongement du film Demain, la collection « Je passe à l’acte » apporte un ensemble de réponses à tous ceux qui sont sortis de la salle de cinéma avec le désir de s’engager, sans forcément savoir par où commencer.

Agir individuellement pour un monde meilleur en 64 pages

En matière de protection de l’environnement, nous avons souvent tendance à croire que nous ne pouvons rien changer à notre échelle, que ce n’est pas parce que nous allons faire individuellement quelque chose de bien que les choses changeront. Néanmoins, nul ne peut ignorer les crises environnementales qui frappent nos pays. Avec la collection « Je passe à l’acte », Actes Sud et Kaizen nous prouvent que « par une multitude de petites (r)évolutions dans notre quotidien, chacun de nous a le pouvoir de construire la société de demain ». Les différents ouvrages nous donnent des outils pratiques pour construire un monde meilleur.

De la consommation, au logement, en passant par l’éducation, la collection aborde des problématiques auxquelles nous sommes confrontés au quotidien. Pour la modique somme de 8€, chaque ouvrage propose des solutions facilement reproductibles et accessibles à tous. Le tout à travers des témoignages fournis et de belles illustrations. Ces ouvrages s’articulent autour d’une structure commune à tous les titres :

  • « Pourquoi ? » : un premier chapitre qui nous présente les raisons de passer à l’acte ;
  • « S’entourer », car nous avons parfois besoin de d’aide pour mener à bien nos projets ;
  • « S’équiper » pour bien se préparer ;
  • « Se lancer » : ça y est, c’est le moment de passer à l’acte ! ;
  • « Tenir bon » qui nous motive à poursuivre même quand les choses ne se passent pas comme nous le souhaiterions ;
  • « Et après… » : un dernier chapitre pour ouvrir vers d’autres possibilités.

Alors que certains auteurs s’inquiètent de la folle industrialisation de notre agriculture, cette collection présente des initiatives concrètes ayant déjà fait leurs preuves pour nous accompagner dans une transition vers des comportements moins destructeurs pour la planète et les Hommes qui y vivent.

Je passe à l’acte : les ouvrages

Choisir de ralentir, Nelly Pons
Le monde moderne nous plonge dans la frénésie d’avoir, de réussir. Une course folle dont le pendant est un inéluctable épuisement : de la planète, de ses ressources naturelles, mais aussi des hommes. Face à ce constat, une parade : ralentir. C’est bien plus qu’un simple outil au service de notre bien-être. C’est un art de vivre, qui nous invite à reprendre le pouvoir sur nos existences. Car si le monde ne cesse d’accélérer, le seul levier sur lequel nous avons le pouvoir d’agir, c’est nous-mêmes.

Débuter son potager en permaculture, Nelly Pons
Si les débutants trouveront là tous les conseils nécessaires pour s’initier à la permaculture, les fous de jardinage pourront y puiser de nouvelles sources d’inspiration. Quant aux philosophes, ils y verront la fertile démonstration que le sens de toute chose se niche dans les détails de sa mise en œuvre.

Faire la fête sans détruire la planète, Emmanuelle Vibert
Quand les rythmes s’accélèrent et que la vie s’emballe, une fête entre amis est un répit : lâcher-prise, éclats de rire et temps suspendu, enfin ! Mais elle est aussi, bien souvent, synonyme de gabegie : malbouffe, goinfrerie, gâchis. Pourquoi ? Parce qu’en ces moments qu’on voudrait différents, nous nous laissons malgré nous rattraper par nos vieux démons : vitesse et précipitation.

Manger moins (et mieux) de viande, Gilles Daveau
Si plus personne aujourd’hui ne peut ignorer qu’il est urgent de s’emparer de ce sujet dans notre quotidien, on oublie trop souvent cette notion essentielle : à chacun de le faire à son rythme et à sa manière. Cet ouvrage apporte des réponses simples. En nous aidant à identifier quel type de « mangeur » on est, il nous entraîne hors de la mauvaise conscience généralisée, dans un passage à l’acte libérateur. Une démarche d’ouverture renouant avec cette histoire commune qui lie les hommes et les animaux.

Méditer puis agir, Youki Vattier
Si la méditation était finalement l’une des clés aux changements de paradigmes que nos sociétés réclament sur la base du principe que le mieux-être précède le mieux-agir ? Nos modes de vie effrénés et notre hyperactivité ont créé ce besoin, celui de développer son espace vital. Cet ouvrage invite à lever quelques préjugés sur cette pratique, offre des pistes concrètes pour ancrer la méditation dans son quotidien et maintenir la pratique sur le long terme.

Moins d’auto pour aller au boulot, Corentin Le Martelot
Sept Français sur dix utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Fortement ancrée, cette habitude n’est pourtant pas si difficile à repenser. Covoiturage, véhicules électriques, vélo, marche : pourquoi attendre pour faire cette (r)évolution ? Fort d’expérience, d’études scientifiques et de projets sur le terrain, cet ouvrage offre des informations incisives, une méthode adaptable à tous les environnements de travail, et tant de voies possibles, pour soi-même et pour tous.

Montessori à la maison 0-3 ans, Nathalie Petit
Si la pédagogie Montessori est reconnue depuis un siècle dans le monde entier, elle est encore trop souvent associée à un enseignement scolaire réservé à des privilégiés. Cet ouvrage démontre l’universalité de l’approche, applicable à la maison, sans aucun coût financier et dès le plus jeune âge. Ce guide est conçu pour favoriser l’éveil et l’autonomie des enfants.

S’engager dans une AMAP, Françoise Vernet et Marie-Noëlle Himbert
En à peine quinze ans d’existence, les AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) ont bouleversé le paysage et l’imaginaire de l’agriculture. En racontant l’histoire de ce concept révolutionnaire et en entraînant le lecteur dans la création d’une AMAP, cet ouvrage dévoile les richesses insoupçonnées de cet étonnant partenariat entre un paysan et des consommateurs.

Rénover une vieille bâtisse, Agnès Galletier
Rénover une vieille bâtisse est une démarche qui engage au-delà de la quête d’un toit. Accomplissement d’un rêve, choix de vie mûrement réfléchi, souvent lié à un désir profond de retour à la terre et au rythme des saisons, cette aventure nous projette dans la réalité d’un monde naturel à (re)découvrir. Elle nous enracine dans cet écosystème qu’est la maison elle-même et son environnement.

Réparer nos objets ensemble, Aude Raux et Marie-Noëlle Himbert
Tous les ans, chacun de nous jette plus de vingt kilos d’appareils électriques, et pourtant, près de la moitié est réparable. Le “Repair Café” est une réponse à ce réflexe du tout-jetable. Il met en relation la mamie au grille-pain en déroute et le bricoleur du lundi. Pas d’argent, sinon par don : ce n’est pas un travail, mais un partage. Dans l’intimité de ces « cafés de la réparation », cet ouvrage nous invite à une transformation de notre rapport aux objets de consommation, et à l’autre. Là, face à l’obsolescence programmée, c’est la vie qui est gagnante.

Je passe à l’acte : la collection pour devenir un citoyen …

par Aude Norguin Temps de lecture : 5 min
0