Hier soir, moment télévisuel inédit : le Front National a eu l’opportunité de s’exprimer lors du traditionnel débat de l’entre-deux tours. Rappelons qu’en 2002, Jacques Chirac avait refusé de se prêter à l’exercice face à Jean-Marie Le Pen. Un moment important donc pour le parti qui n’avait pas droit à l’erreur. Retour sur cette soirée historique…

Le naufrage de la Marine

Dès le début, Marine Le Pen a fait le choix de s’en prendre à Emmanuel Macron en le qualifiant de « candidat de la mondialisation sauvage », d’« enfant chéri du système » ou encore de « banquier d’affaires ». La première partie du débat, consacrée à l’économie, s’est finalement résumée à ce genre de critiques. En se contentant de faire le procès d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen a tout de même commis une grosse erreur. Elle a effectivement permis à son adversaire de détailler l’ensemble de son programme au risque de laisser penser qu’elle n’en avait aucun.

Par la suite, la candidate du Front National a enchaîné les approximations et les contre-vérités. C’est à s’en demander à quoi pouvait bien servir l’impressionnante pile de dossiers qui trônait devant elle tout au long de ce débat…

Il faut bien l’avouer, nous nous demandions clairement si Emmanuel Macron finirait par perdre son calme devant les nombreuses accusations de Marine Le Pen ? Contre toute attente, la dernière demi-heure aura été fatale pour la candidate du Front National. Cette dernière s’est complètement lâchée sur le plateau, sans s’inquiéter de paraître ridicule. Son adversaire n’aura d’ailleurs pas manqué de lui faire remarquer : « vous montrez à quel point vous êtes indigne de la fonction présidentielle ».

Marine Le Pen GIF - Find & Share on GIPHY

La médiocrité de Marine Le Pen lors de ce débat aura-t-elle une influence sur son score ? Était-ce réellement une erreur ou bien un acte délibéré pour faire le buzz à l’image de Donald Trump ? La performance de la candidate du Front National conduira-t-elle à un Front Républicain fort ? Emmanuel Macron aura-t-il réussi à convaincre les indécis ? Fin du suspens ce dimanche…

Les journalistes fantômes du débat

Nathalie Saint Cricq - Débat entre-deux tours

La soirée n’aura pas brillé non plus par la performance des journalistes. Alors que TF1 et France 2 avaient confié la soirée à leurs responsables du service politique, Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn ont été dépassés par les événements.

Interviewée ce matin par Le Figaro, Nathalie Saint-Cricq Critiquée relativise cet échec en rappelant qu’en 2012, « on avait comparé la présentation de Laurence Ferrari et David Pujadas à un film muet ».

Nous vous laisserons tout de même apprécier cette petite vidéo de Brut qui résume parfaitement l’absence des journalistes lors de ce débat…

Marine Le Pen – Emmanuel Macron : un débat affligeant

par Aude Norguin Temps de lecture : 2 min
0