L’expérience de l’ERASMUS, soit on l’a vécue, soit on a envie de la vivre, dans tous les cas on sait tous en quoi ça consiste plus ou moins : s’améliorer en langue, faire la fête et voyager. Ce sont en tout cas les trois principales raisons pour lesquelles Mathieu (mon copain) et ses deux meilleurs amis, Alex et Thibaut, tous les trois étudiants à l’IUP Finance de Nancy, ont décidé de vivre cette expérience unique. C’est à Riga, capitale de la Lettonie, que les trois jeunes hommes sont partis vivre pour un semestre. Je les ai rejoints pendant une semaine, et je vous livre aujourd’hui mes impressions, mais surtout les leurs.

Immersion avec trois Nancéiens de l’IUP Finance.

Hôtel de ville de Riga
Hotel de ville de Riga, © Ilana Caël

Je suis arrivée à Riga le samedi 13 Février à 10h. J’ai rejoint Mathieu, Alex et Thibaut, puis nous sommes allés chez eux pour que j’y dépose mes affaires. Ils habitent un immeuble dans lequel vivent essentiellement des étudiants Erasmus. Leur appartement se situe à quelques kilomètres de ce que tout le monde appelle là-bas « old town », et qui est en fait le seul quartier « touristique » de la ville. Nous sommes allés manger et nous balader dans la ville, je dois avouer franchement que je n’ai pas trouvé la ville magnifique… sans oublier que ce déplacement vers les pays Baltes avait eu pour conséquence de me congeler sur place ! Oui, car à Riga, même lorsqu’il fait la même température qu’en France, le ressenti est généralement bien plus froid. En effet, la ville est située près de la mer et il y a souvent beaucoup de vent. Après ce point météo indispensable, venons-en aux faits.

Le soir de mon arrivée, les garçons avaient prévu une soirée chez eux, avec leurs voisins, leur classe, bref, pleins d’étudiants Erasmus. Il y avait donc : des Italiens, des Espagnols, des Allemands, des Turques, des Belges, un Grec, un Slovaque, un Sud-Coréen, une Polonaise, mais aussi quelques Lettons et beaucoup de Français ! Nous étions une soixantaine et la soirée était vraiment sympathique. La grande majorité des gens utilisaient l’anglais pour communiquer, ce qui m’a permis de comprendre l’intérêt de faire rapidement des progrès dans la langue de Shakespeare. Le lendemain, après la découverte de la plage à Jurmala, Mathieu et moi sommes allés fêter la Saint Valentin. J’ai pu ainsi découvrir une magnifique vue de Riga depuis le bar panoramique du « Radisson Blu Hotel ». Durant la semaine, nous avons souvent mangé à l’extérieur. En effet, il est possible de manger, midi et soir, un repas complet pour 10 euros. Qu’il s’agisse des restaurants, des magasins, des bars etc, la vie est beaucoup moins chère à Riga. Pour donner un exemple parlant aux étudiants : la pinte est à 2,50€, alors qu’elle coûte plus de 7€ Place Stanislas.

J’ai eu le sentiment que les habitants de Riga, comme dans d’autres pays de l’est, étaient assez « distants ». Par exemple, lorsque la caissière rend la monnaie, elle ne la donne jamais directement dans la main, elle pose systématiquement la monnaie sur le comptoir évitant ainsi tout contact physique.

D’un point de vue culturel, j’ai pu me rendre devant le monument de la liberté et visiter la bibliothèque nationale. Ce sont les principaux « bâtiments » à visiter à Riga. Le monument de la liberté est « gardé » par deux gardes de la « garde d’honneur », depuis septembre 2004, les gardes patrouillent chaque demi-heure durant leur service : ils marchent au pas depuis la base du monument en longeant chaque côté deux fois et retournent ensuite à leurs postes. Ceci est assez impressionnant à voir la première fois. La bibliothèque aussi d’ailleurs, elle contient 4,5 millions de livres et est très moderne, sa construction est finie depuis presque deux ans et a coûté 114,6 millions de Lats (ancienne unité monétaire de la Lettonie).

12788454_591238031028428_1615295195_o
Monument de la Liberté, © Ilana Caël
12755215_590704021081829_521390983_o copie
Bibliothèque Nationale, © Ilana Caël

J’aimerais maintenant vous livrer les impressions de Mathieu, Alex et Thibaut, je leur ai à tous les trois posé la question suivante : « Si tu devais résumer tes impressions sur l’expérience ERASMUS à Riga, que dirais-tu ? ». Voici leurs réponses respectives.

Témoignage de Thibaut

« L’expérience Erasmus était pour moi un saut vers l’inconnu. On décide de partir dans un pays qui nous est totalement étranger, surtout la langue. On s’attend donc à être un peu perdu, déboussolé, seul… mais c’est tout l’inverse. Le lendemain de notre arrivée, nous nous étions déjà fait des amis. La mentalité des étudiants Erasmus est extraordinaire, il n’y a aucune distance, les cultures et les langues se croisent, nous donnant d’innombrables sujets de conversation permettant de se rapprocher les uns des autres. Culturellement parlant, partir dans un pays si peu commun (bien différent qu’un Erasmus en Espagne ou en Italie) est  très enrichissant. Effectivement, quand je me balade à Riga, j’ai l’impression d’être en URSS, 50 ans en arrière. Dans certains quartiers, dans l’architecture mais aussi les mentalités, on ressent vraiment le poids de l’histoire et l’influence qu’a pu avoir l’URSS. Le choc des cultures est vraiment très enrichissant, on se rend compte que le monde ne tourne pas qu’autour de nous. Ma plus grande motivation pour l’Erasmus : apprendre l’anglais. C’était vraiment mon but. Bien qu’ayant fait l’erreur de me mettre en collocation avec mes amis français, je progresse grâce aux cours et aux soirées que l’on passe à communiquer uniquement en anglais. Mais l’immersion totale reste le meilleur moyen d’apprendre. La vie d’Erasmus est loin de ne se résumer qu’aux études, je dirais même que c’est la mineure partie du temps que l’on passe ici. En étudiant à Riga, je me rends compte à quel point on est bien formé en France. Je ne fais que réviser ce que j’ai déjà appris, quand les Lettons le découvrent pour la première fois. Le rythme est peu soutenu, nous laissant énormément de temps pour rencontrer des gens, visiter, sortir et s’amuser.  Je n’oublierai jamais certaines personnes que j’ai rencontrées ici, et j’ai maintenant des amis aux quatre coins de l’Europe, voire de la planète. Vivre cette même expérience tisse des liens solides, c’est une nouvelle famille que l’on se crée ici.

Pour résumer, je suis parti en Erasmus pour la langue, la fête, l’ouverture d’esprit et l’indépendance, et au moment où j’écris ces quelques phrases j’ai le sourire : je suis comblé en tous points. »

Témoignage de Mathieu

 « Erasmus a toujours été un de mes objectifs dans mon parcours universitaire, et après un mois à Riga je ne suis pas déçu de l’expérience. Malgré des débuts difficiles avec une déception au niveau de notre appartement (le propriétaire comptait le salon comme chambre), je suis vite tombé sous le charme de la ville et des rencontres avec les autres étudiants Erasmus. Même si ma famille, ma petite-amie et mes amis me manquent, le fait de rencontrer des nouvelles personnes tous les jours est très enrichissant. Faire mon Erasmus à Riga me permet également de voyager pour des tarifs raisonnables, je vais par exemple en Laponie la semaine prochaine où je pourrai voir des aurores boréales. En bref si je devais résumer Erasmus en quelques mots ce serait « des rencontres, une culture différente, et accomplir des choses dont on ne se serait pas douté ». »

Témoignage d’Alex 

« Selon moi, l’Erasmus est une expérience de vie unique pour un étudiant n’ayant aucune équivalence. C’est avant tout un excellent moyen, si ce n’est le meilleur, pour parfaire son anglais. En effet, discuter au quotidien avec des personnes de différentes nationalités force à trouver un terrain d’entente pour communiquer. Au début, on n’ose pas trop, puis on y prend vite goût et on se rend compte que s’en est même agréable. C’est également un voyage vers l’inconnu. En venant à Riga, je savais que j’allais découvrir une nouvelle culture et un nouveau mode de vie. Bien que ce ne soit pas la destination la plus dépaysante qui soit, cela nécessite, tout de même, certains efforts afin de s’approprier les us et coutumes locaux. Le quartier « vieille-ville » regorge des bâtiments historiques dont chacun a sa petite anecdote, de bars et restaurants tous plus conviviaux et chaleureux les uns que les autres. Erasmus c’est tellement de choses à la fois. C’est du bonheur, de la maturité, du courage, et tant encore. Si je ne devais retenir qu’une seule chose de mon Erasmus, c’est qu’importe ce que je vais y dépenser, je sais que sur le plan personnel, j’en sortirai plus riche à la fin»

12787240_590704007748497_141618145_o
Plage de Jurmala, © Ilana Caël

 Paldies (merci, en letton).

Ilana Caël

Comments

comments

Une semaine en ERASMUS à Riga, Lettonie

par La Rédaction Temps de lecture : 6 min
0