Gabrielle Gallou est bachelière depuis un an maintenant. Plutôt que de rejoindre ses camarades de lycée à l’Université de son académie, elle a choisi de s’expatrier au pays de l’Oncle Sam pour réaliser l’ensemble de ses études. Récit d’une épopée américaine qui fait toujours rêver beaucoup de jeunes français.

« J’étudie à Georgia College and State University. J’ai choisi une université américaine parce que c’est prestigieux »  Gabrielle était en France une lycéenne lambda. Elle suit un cursus classique dans la série Economique et Sociale et obtient son baccalauréat avec la mention bien. Gabrielle aspire à devenir Responsable marketing. Elle opte donc pour des études de marketing… dans la prestigieuse Université de Géorgie ! « J’avais déjà un bon niveau d’anglais avant de partir » 


La jeune lycéenne, à force d’échanges linguistiques au cours de son parcours scolaire, était quasiment bilingue au moment de déposer sa candidature. En première, elle passe avec succès le fameux SAT, puis en Terminale, elle passe un test déterminant: le TOEFL. Véritable épreuve du feu, 75 points sur 120 sont requis pour pouvoir prétendre à intégrer l’Université de Géorgie. Gabrielle en obtient 90.
La candidature de la jeune française est gérée par l’organisation Calvin Thomas, qui propose aux bacheliers français, via son programme « Go Campus », d’engager des études supérieures aux Etats Unis. L’organisme guide les candidats dans leurs démarches, transmet les dossiers aux universités, avec notamment la traduction des bulletins scolaires, et se charge même de rechercher pour eux les bourses auxquelles ils peuvent prétendre.    « Grâce à Calvin Thomas, j’ai obtenu une bourse annuelle de 18 000$ »  L’Université américaine coûte cher: 8000 à 70 000 dollars, parfois davantage pour les plus prestigieuses, 26 000 dollars en moyenne par étudiant.

Fort heureusement, des bourses d’études peuvent être déduites de ces frais de scolarité, et leur octroi est très courant puisque la moitié des étudiants américains en bénéficient, même lorsqu’ils sont étudiants étrangers.  La somme paraît tout de même astronomique et on s’imagine tout de suite la crise cardiaque de ses parents au moment de leur annoncer le montant du chèque à signer. Il est important de préciser que les frais de scolarité américains ne couvrent pas que les études, mais aussi le logement sur le campus, et la nourritupre. S’il faut alors faire une comparaison avec le coût de certains cursus en France, les deux systèmes ne semblent pas si éloignés.  En France, en 2014, le budget moyen d’un étudiant hors frais de scolarité s’élève presque à 800€ par mois. Multipliez cette somme par 10 pour obtenir le budget annuel moyen: 8000€. Ajoutez-y le prix expansif d’une année en école de commerce, d’ingénieur, ou de communication, et l’on atteint quasiment le coût annuel d’une année d’études Outre-Atlantique.  

«  Ca se passe très bien et il y a plein de choses différentes »  Lorsque nous l’interviewons, la frenchy Gabrielle a l’air épanoui. Sa « freshman year » (première année) s’est bien passée, il ne lui reste que 3 ans d’études pour être diplômée. Elle nous confie d’ailleurs qu’elle préfère le système de notation américain « A, B, C, D, F »  car il est plus facile d’obtenir un « A » qu’un 18/20.

Gabrielle aux Etats-Unis : « j’ai obtenu une bourse annue…

par contributeurs Temps de lecture : 2 min
0