La Saison 2016-2017 du Théâtre de la Manufacture prend fin et voici déjà la présentation de la prochaine saison ! Hier, j’ai eu la chance d’assister à cet événement. Comme chaque année, j’y ai repéré beaucoup de pièces mais comme il m’est malheureusement impossible de parler de toutes, voici une sélection de trois spectacles à ne pas manquer cette année :

30 JAN > 2 FÉV : Spirit

Spirit - Théâtre de la Manufacture

Texte et mise en scène de Nathalie Fillion

24 rue Beaunier, Paris, quatorzième arrondissement. Ici vécut Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, de décembre 1908 à juillet 1909. Sur la façade de l’immeuble une plaque gravée en atteste. 2016 : sans le savoir, trois sœurs emménagent dans l’ancien appartement du père de la Révolution russe. Entre elles et lui, il y a un siècle, le vingtième, ses espoirs déçus et ses rêves brisés.

Pourquoi faut-il aller voir ce spectacle ? Dans cette comédie « occulte et psychédélique », nous partons à la rencontre d’Inès Armand, maîtresse cachée de Lénine. Nathalie Fillion semble fascinée par cette grande révolutionnaire française complètement ignorée jusqu’alors. En mêlant histoire et politique, en flirtant avec le polar fantastique, cette pièce saura, à coup sur, en séduire plus d’un !

Le mardi 30 janvier à 20h
Le mercredi 31 janvier à 20h
Le jeudi 1er février à 19h
Le vendredi 2 février à 20h
Théâtre de la Manufacture – Grande Salle

13 > 16 MARS : Nénesse

Nénesse - Théâtre de la Manufacture

Création de Aziz Chouaki, Mise en scène et adaptation de Jean-Louis Martinelli

« Réactionnaire radical », c’est ainsi que se définit Nénesse, diminué par un AVC, râleur impénitent et raciste assumé. Avec sa compagne au chômage, Gina, ils ont trouvé une solution pour payer leurs impôts : installer un Algeco® dans leur appartement et le louer 500 euros à des sans-papiers.

Pourquoi faut-il aller voir ce spectacle ? Cette comédie grinçante s’interroge sur la pensée réactionnaire et le traitement des immigrés, des questions qui font largement écho à l’actualité de notre pays. Ici, aucun sujet n’est tabou et la vulgarité est triomphante. On entre dans la tête d’un personnage qui assume clairement son côté fasciste. Rires (jaunes) garantis par son metteur en scène ! Le petit plus ? La présence d’Olivier Marchal, réalisateur de la série Braquo.

Le mardi 13 mars à 20h
Le mercredi 14 mars à 20h
Le jeudi 15 mars à 19h
Le vendredi 16 mars à 20h
Théâtre de la Manufacture – Grande Salle

15 > 17 MAI : Dans la peau de l’ours

Dans la peau de l'ours - Théâtre de la Manufacture

Avec des extraits de « Sortir du trou » d’Odile Massé et des paroles de détenus du Centre Pénitentiaire de Toul, Mise en scène de Françoise Klein

Lorsque l’on est dans une caverne, chacun sait, depuis Platon, qu’on ne voit de la réalité que des signes de cette réalité, des projections, des fragments qui nous font imaginer le reste. Ainsi est conçu cet antre de l’ours, ce théâtre des ombres dans lequel résonne cette création, née d’une immersion dans le quartier des longues peines du Centre pénitentiaire de Toul.

Pourquoi faut-il aller voir ce spectacle ? En écoutant Françoise Klein parler de son spectacle, on ne peut qu’être contaminé par sa passion. Ayant passé de nombreuses années aux côtés des prisonniers du Centre Pénitentiaire de Toul, elle a décidé de leur donner la parole dans un spectacle hors du commun et à la rythmique entêtante.

Le mardi 15 mai à 20h
Le mercredi 16 mai à 20h
Le jeudi 17 mai à 19h
Théâtre de la Manufacture – Grande Salle

Mais aussi…

Parce que faire un choix a vraiment été difficile, voici les autres spectacles ou événements qui ont retenu mon attention :

  • Du 7 au 9 novembre 2017 : Eva Perón & L’homosexuel (ou la difficulté de s’exprimer) de Copi, Mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo
  • Du 13 au 23 novembre 2017 : Neue Stücke, Semaine de la dramaturgie allemande
  • Du 18 au 21 décembre 2017 : Les Bacchantes d’Euripide, Mise en scène et adaptation de Sara Llorca
  • Du 15 au 20 janvier 2018 : Les eau et forêts de Marguerite Duras, Mise en scène de Michel Didym
  • Du 6 au 9 février 2018 : Dîner en ville de Christine Angot, Mise en scène de Richard Brunel
  • Du 12 au 20 avril 2018 : RING #6 (Rencontres Internationales Nouvelles Générations), un festival tout public tourné vers l’innovation et la recherche numérique
  • Du 29 mai au 1er juin 2018 : Burnout à partir de Burnout et Extrêmophile d’Alexandra Badea, Mise en scène de Marie Denys

Le programme détaillé de la Saison 2017-2018 du Théâtre de la Manufacture

Théâtre de la Manufacture : les tarifs

Abonnement 3 spectacles (réservé aux étudiants) : 21 €
Abonnement 5+ : 6 € par spectacle pour les étudiants / 15 € plein tarif
Place à l’unité : 9 € étudiants / 22 € plein tarif

 

Théâtre de la Manufacture : demandez le programme !

par Aude Norguin Temps de lecture : 3 min
0