Ce soir, jeudi 25 mai 2017, sur Canal +, revient l’agent spécial Dale Cooper dans la saison 3 de Twin Peaks. Un événement, 25 ans après l’interruption de la série à la fin de la saison 2. David Lynch reprend les rênes de son bébé pour nous livrer la conclusion tant attendue aux mystères de Twin Peaks.

Une photo, une musique, un lettrage enrobé de vert néon

On ne peut le nier, ça fait quelque chose de voir à nouveau ce générique à l’écran. Cette série culte est plus vieille que ne l’est le rédacteur de cet article, et pourtant, ça n’a pas empêché de ressentir ce petit quelque chose de vibrant à la découverte de l’introduction refaite pour l’occasion. Twin Peaks, c’est la série qui a permis à plein d’autres de voir le jour. C’est une révolution cathodique, un show qui ne ressemble clairement a aucun autre. Mélange de fantastique, d’humour et de plans interminablement géniaux, David Lynch a crée une mythologie qui 25 ans après reste l’une des plus foisonnantes et enivrantes. Alors, quand on voit le premier épisode de la saison 3, on ne peut être que ravi et surpris.

Twin Peaks, mais plus encore

En effet, l’épisode d’ouverture de la saison 3 déstabilisera n’importe quel fan, vu que la majorité de son action ne se déroule pas dans la petite ville montagneuse. Le ton est donné, l’action de cette nouvelle saison se déroulera un peu partout aux États-Unis. L’épisode 2 nous rassurera néanmoins vu que les « repères » qu’on avait l’habitude de retrouver dans les deux saisons originales seront bien de retour. De nouveaux personnages, de nouveaux lieux, une intrigue plus labyrinthique encore et du surnaturel, tout est réuni pour faire de cette saison 3 l’apothéose attendue. On notera cependant un recul de la musique d’Angelo Badalamenti, moins omniprésente pour laisser place à l’ambiance silencieuse et pesante distillée un peu partout. Ce qui est une chose appréciable de mon point de vue, on oubliera ainsi les redondances musicales limite sitcomesques de la saison 2.

David Lynch est de retour

Il ne fait aucun doute que Lynch n’a rien perdu de son talent pour transmettre la désorientation et le surnaturel à travers sa réalisation. Les deux premiers épisodes (qui forment un seul gros épisode d’introduction) sont là pour nous le prouver. Après avoir mis sa carrière de réalisateur entre parenthèses, suite à l’échec commercial d’Inland Empire (2006), Lynch revient derrière la caméra pour sa série crée en collaboration avec Mark Frost. On notera d’ailleurs le casting impressionnant de cette saison 3, entre guests inattendus (on note la présence de Michael Cera ou James Belushi) mais également des figures connues de l’univers Lynchien (Laura Dern et Naomi Watts notamment). Bref, cette saison 3 s’annonce magnifique. L’événement télévisuel à ne pas rater en cette année 2017.

Twin Peaks, 25 ans après

par Christophe Lalevee Temps de lecture : 2 min
0