2-1 semble être le score de ces Demi-finales Retour. Après la victoire de la Juve 2-1 mardi, l’Atléti gagne la rencontre de mercredi avec le même résultat. La finalité n’est pourtant pas la même, puisque c’est le meilleur ennemi, le Real qui s’envole pour la finale de la Ligue des Champions. Une Atléti qui y aura tout de même cru 42 minutes avant Isco. Cela prouve, s’il on en doutait encore, qu’il faut être aussi bon à l’aller qu’au retour.

Aupa Atléti… ou pas…

Vu la fébrilité au match aller, on ne pensait pas que cette Atléti avait ce qu’il fallait. En un quart d’heure voilà que les joueurs de Diego Simeone nous prouvent le contraire et nous, on aime ça, car on aime le football ! C’est Carrasco qui est le premier à faire la différence. Dès la 5e minute, le Belge centre pour Koke qui dévie, mais Navas met la main pour sortir le ballon. À la 7e minute, c’est au gardien de l’Atléti d’effectuer un bon arrêt, sur une frappe de Casemiro. Le but des Colchoneros arrive à la 12e minute. Gabi frappe le corner, Saúl Ñíguez au premier poteau place sa tête et marque ! Le second but intervient très peu de temps après. Torres est crocheté dans la surface par Varane, l’arbitre désigne le point de penalty. Antoine Griezmann glisse un peu au moment de frapper, mais rien de bien grave, le ballon est quand même au fond. En 16 minutes, les Colchoneros ont quasiment refait leur retard et c’est tout Vicente-Calderón qui exulte. Oui, mais voilà, en face, c’est le Real… Juste avant la mi-temps Isco réduit l’écart. Tout le travail est à mettre au crédit de Benzema qui transmet à Kroos. Oblak repousse ce tir, mais ne pourra pas empêcher le retour d’Isco. 2-1 à la 42e, la remontada de Carrasco et consort prend du plomb dans l’aile…

À la fin c’est le Real qui se qualifie

Dans les premières minutes de la 2e mi-temps, c’est le Real qui pousse avec deux corners consécutifs. Toutefois, Griezmann frappe un coup franc intéressant à la 49e. Diego Simeone se décide à faire des changements à la 56e, Torres cède sa place à Gameiro. À la 66e, il faut toute l’habilité du portier du Real pour garder sa cage propre. Carrasco enroule sa frappe, elle est repoussée, puis Gameiro s’essaye sans succès. Le stade frémit même quand Ronaldo, plutôt transparent jusque-là, fait une tentative quelques minutes plus tard. Une tentative oui, car son but était hors-jeu selon l’arbitre. Karim Benzema, meilleur joueur du Real dans ce match, fait encore des siennes (74e), il récupère un centre de Marcelo, et ça passe tout près de la cage d’Oblak. Correa, à peine entré, centre fort devant le but, mais Gameiro ne parvient pas à dévier correctement la balle. Jusqu’à la fin, l’Atléti tente. Griezmann dans les arrêts de jeu, frappe fort croisé, mais Navas est toujours là.

Pour cette dernière européenne au stade Vicente-Calderón, les Colchoneros offrent une victoire à leurs supporters. Ce ne sera pour autant pas assez pour accéder à la finale de la Finale de la Ligue des Champions. Le Real Madrid défiera la Juve à Cardiff le 3 juin.

Comments

comments

ATMRMA : une Atléti qui s’arrête en demi

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0