Thierry Cohen nous offre avec Avant la haine un roman qui s’inscrit au cœur de toutes les  polémiques actuelles en nous livrant une morale profonde, qui nous fait réfléchir sur l’amitié, la religion et toutes les différences qui nous opposent les uns aux autres. Retour sur un livre publié en 2015 chez Flammarion, mais qui n’a pas pris une ride. 

De quoi parle le roman de Thierry Cohen ?

« Deux enfants, un juif, un musulman, deviennent amis. Ils grandissent, apprennent, se découvrent, s’intègrent. Ils ont des rêves, des espoirs, des luttes communes. Des amours aussi. Puis apparaissent les fissures, naissent les désaccords, s’expriment les ressentiments, s’insinue la violence. Jusqu’où ? Jusqu’à la haine ? »

Ces quelques lignes au dos du best-seller de Thierry Cohen nous plongent au cœur de ce lien qui unit Raphaël et Mounir, les deux personnages principaux. 

Ils nous racontent tour à tour leur arrivée en France dans les années 70, les difficultés de leur intégration, la profonde ressemblance de leur famille, le début de leur vie d’adulte, puis les premiers signes d’éloignement, de méfiance, et de regret…

Avant la haine : simple, moderne, touchant 

Le lecteur entretient immédiatement un rapport intime avec les personnages qui partagent intégralement leur quotidien et leur pensée. Le sujet fait facilement écho à des situations personnelles et nous pousse à analyser nos ressentis sur la question du rapport à l’autre. 

Loin d’un roman enfantin, plus qu’un roman d’amitié, Thierry Cohen suscite chez le lecteur réflexion et émotion qui prennent le dessus sur les événements de fond, habituellement délicats à aborder. Trente-quatre chapitres qui relatent quarante ans d’histoire avec une légèreté inattendue et un ton mélancolique qui valent le détour ! 

Tous les mardis et vendredis, nos rédactrices de la rubrique littérature vous parlent d’un livre qu’elles ont aimé. Ne tardez plus, allez découvrir nos autres chroniques !

Avant la haine de Thierry Cohen : un roman percutant et d’a…

par contributeurs Temps de lecture : 1 min
0