Du 27 avril 2017 au 18 mai 2017, tous les jeudis soir, se joue, La Thérapie pour tous, au Théâtre Clavel. Au programme : de l’humour un peu cliché, mais tellement sympathique !

Ménage Thérapie à trois

La pièce tient sur trois personnages : le psy joué par Francisco Serrano, Benjamin Waltz aka Benjamin et Arnaud Nucit (Arnaud). Le trio d’acteurs se connaît bien puisqu’il s’agit de trois des co-fondateurs de l’Underground Comedy Club. Benjamin est un gay qui s’assume, il sort avec Arnaud depuis trois ans, mais celui-ci se dit 100% hétérosexuel. Sur les conseils de ses parents, et, car il veut guérir Arnaud a tout priX, Benjamin propose à son « colocataire » une psychanalyse. La thématique de la thérapie de couple n’est pas nouvelle, mais l’idée d’un couple gay amène une certaine fraîcheur. La dynamique aurait pu être clivante : les deux amoureux vs le psy, mais on se rend vite compte que le docteur va s’immiscer profondément dans le couple. Les scènes se jouent à trois même si on a le droit à une visite chez Ikea où le psy est totalement absent. Ici pas de monologue barbant du thérapeute pour analyser la situation, il utilise la méthode « Deep in your house ». Sans trop en dévoiler attention tout de même à ce que ça ne finisse pas en « Deep in your heart »…

ABBA les clichés

Dans cette pièce, on ne s’ennuie pas une seconde, on rit, on rit, car on joue sur les clichés. Dans un couple homosexuel, il « doit » toujours y avoir l’homme et la femme. Ici, Arnaud qui ne s’assume pas et ne se qualifie pas comme homo a donc le rôle du mec viril. La première scène de rencontre avec le psy est la caricature même. Les deux sont amenés à rejouer leurs scènes de vie quotidienne et pour cela, il ne faut pas oublier de mimer même la porte d’entrée. Benjamin surnomme d’ailleurs amoureusement Arnaud « bébé ». Un surnom un peu niais, vous en conviendrez, peu importe le couple. Voyant que les principes de psy de base ne fonctionnent pas, il leur propose la dernière invention made in USA, dont les stars raffolent. Ils se retrouvent donc à choisir entre des activités « faites » pour eux, pas de foot donc, mais une sortie au musée de la mode sera imposée ! C’est alors qu’Arnaud se dévoile fin connaisseur en robe du 19e siècle et cette partie est vraiment très drôle. On ne va pas tout citer, mais la scène où l’on découvre la sonnerie du psy est hilarante ! D’ailleurs, il faut saluer la bande son de cette pièce. La Thérapie pour tous est donc à prendre au 3e degré, car elle appuie sur les stéréotypes que tout le monde peut avoir pour montrer leur absurdité.

thérapie

Les jeudis soir à 21h30 au Théâtre Clavel

3, rue Clavel – 75019 Paris

Réservez vos places sur BilletRéduc

Après le mariage, La Thérapie pour tous !

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0