Amateurs d’art et de technologie, cet article est pour vous ! Vous l’avez sans doute remarqué, la réalité virtuelle se développe de jour en jour, et est même considérée comme la prochaine grande révolution technologique. Cela implique d’impressionnants progrès pour la science, mais aussi pour l’art.

Cette technologie n’est pas nouvelle puisque le concept de réalité virtuelle remonte aux années 1960. Elle est depuis développée par les leaders du marché high-tech comme Google, Microsoft, Sony ou encore Facebook. On assiste cette année à sa démocratisation puisqu’elle ouvre (enfin) ses portes au grand public.

La réalité virtuelle, qu’est-ce que c’est exactement ?

Réalité virtuelle ou augmentée : on entend ces expressions de plus en plus souvent, et pourtant, on en connaît généralement mal les différences. Voici donc un rapide récapitulatif :

La réalité virtuelle a pour but de nous plonger dans un autre monde et donner l’impression à l’utilisateur qu’il observe et évolue dans ce monde virtuel. Cela est notamment possible grâce aux casques Oculus Rift, HTC Vive et PlayStation VR.

La réalité augmentée, quant à elle, nous maintient dans le monde réel, et nous permet de voir des informations s’afficher devant nous grâce à un appareil, tel un hologramme. C’est par exemple le principe du casque RA Hololens de Microsoft.

La réalité mixte est une technologie plus récente qui tente de combiner ces deux aspects.

La technologie au service de l’art

Si cela ouvre des perspectives dans le domaine scientifique, et notamment la médecine, il est important de savoir qu’il existe aussi un réel potentiel d’innovation pour le milieu culturel. Le cinéma et le jeu vidéo sont les principaux concernés pour le moment puisqu’il existe déjà de nombreux projets de ce genre réalisés grâce à des casques de réalité virtuelle.

Imaginez un instant pouvoir vous balader à l’intérieur d’un jeu vidéo, observer le paysage à 360° en vous retournant, ou explorer l’univers de l’intérieur. Cela apporterait un réalisme incroyable à l’expérience du joueur. Pour des jeux comme Paranormal Activity, je vous l’accorde, ça peut être légèrement stressant :

Il serait tout à fait possible de faire la même chose dans un film. On pourrait même envisager de voir les scènes à travers les yeux d’un personnage, et ainsi nous apporter une vision tout à fait différente du film. C’est un procédé aujourd’hui réalisable, même si à ce jour, les projets de ce type sont courts et peu nombreux.

Plus étonnant, Google a récemment travaillé avec des musées pour présenter des œuvres d’art en réalité virtuelle. Un partenariat avec les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique a notamment permis la décomposition et numérisation d’un tableau de Bruegel. Les visiteurs peuvent à présent « entrer dans le tableau » grâce à sa représentation en vidéo à 360°.

Des organismes à la recherche d’artistes technophiles

Des associations et organismes ont été fondés pour contribuer au développement de cette technologie. Par exemple, Kaleidoscope VR est un collectif formé en Californie, qui a pour but de promouvoir de jeunes artistes indépendants qui explorent la réalité virtuelle pour en faire une nouvelle forme d’expression artistique. Leur souhait est d’amener le grand public à découvrir une plus grande variété de projets.

Ils sont d’ailleurs actuellement en pleine tournée mondiale pour partager leurs créations autour du globe. Au programme : le test de plusieurs casques à travers 30 projets innovants. Plutôt courts (de 2 à 15 minutes), ils apportent tout de même un aperçu des nombreuses possibilités de la réalité virtuelle.

réalité virtuelle
Démonstration par Kaleidoscope VR à Berlin

Pourquoi c’est important ?

Vous l’avez peut-être remarqué, la réalité virtuelle fait beaucoup parler ces derniers temps. En bien… et en mal. Certains ne savent pas quoi penser de ce phénomène, tandis que d’autres ont peur des changements qu’il va apporter. On arrive à un stade où la technologie a tellement de pouvoir qu’elle en effraie les simples humains que nous sommes.

Cette crainte de la technologie n’est pas apaisée par les nombreux films et séries proposant une vision angoissante de l’intelligence artificielle comme dans Matrix ou Black Mirror. Bref, les gens ont peur d’être transformés en zombies contrôlés par les leaders du monde.

réalité virtuelle
Mark Zuckerberg à la conférence de Samsung le 21 février 2016

O.K., je comprends l’inquiétude. C’est pourquoi il est essentiel de voir des artistes, passionnés par ces avancées technologiques, montrer ce que celles-ci peuvent nous apporter. Ce genre d’expérience immersive permet réellement de se rendre compte du potentiel créatif encore (quasi) inexploité de la technologie.

Une démocratisation proche

L’Oculus Rift va être le premier casque de réalité virtuelle à être mis à disposition du grand public en avril, pour la modique somme de 699 €. Ajoutez à cela un ordinateur assez puissant pour le faire fonctionner. Bref, cela s’adresse principalement à une niche de passionnés qui ont un certain niveau de vie.

Mais il existe d’autres possibilités : Sony a confirmé l’arrivée de la PlayStation VR en octobre prochain, accompagnée d’une cinquantaine de jeux également prévus pour la fin d’année. Son prix : 399€, toujours cher vous me direz, mais déjà un peu plus abordable.

Pas dans la même gamme, mais tout de même une idée originale : McDonald’s a lancé dans ses restaurants en Suède, un casque de réalité virtuelle caché dans les boîtes de Happy Meal. La qualité ne doit pas être la même, mais après tout, c’est un bon moyen de faire découvrir le concept.

Cette année, la réalité virtuelle sera donc disponible pour tous (ou du moins tous ceux qui auront les moyens). Même si les prix sont très élevés pour le moment, ils devraient baisser progressivement, comme pour la plupart des nouveaux appareils technologiques. Il faudra donc patienter encore quelque temps avant de pouvoir plonger dans un autre monde depuis son canapé. Toutefois, n’hésitez pas à tester ces casques vous-mêmes : de nombreux événements sont organisés autour de ce thème et vous permettent de découvrir un tout autre univers et d’incroyables créations.

La réalité virtuelle à la conquête de l’art

par Jennifer Simboiselle Temps de lecture : 5 min
0