Souvent résumé à l’éternelle question « êtes-vous plutôt clitoridienne ou vaginale ? », le plaisir féminin suscite de nombreux débats depuis que l’on a enfin pris conscience que la femme pouvait s’épanouir sexuellement. Avec leur réputation d’enfant capricieux, le plaisir féminin et l’orgasme ont tendance à en effrayer plus d’un, et plus d’une. Jugé plus difficile à atteindre que celui d’un homme, il nécessite une bonne dose de confiance en soi et de connaissance de son corps. Bon, dis comme ça, t’as l’impression que tu vas lire un énième article qui va t’expliquer trois positions et deux conseils pour atteindre le septième ciel. Raté ! Aujourd’hui, l’objectif, c’est d’enfin arrêter de théoriser tout ça, et de juste exposer les multiples possibilités qui s’offrent à nous… Jouissons ensemble !

Souvenez-vous de ce temps où ça parlait première fois entre copines. Il y en avait toujours une branchée cul depuis qu’elle avait vu son premier poil pubien apparaître et qui connaissait par cœur Le Dico des Filles (notamment les pages « Première fois », « clitoris » et « masturbation »). En général, c’est ce genre d’énergumène qui termine chroniqueuse Qlture Q sur des journaux étudiants, m’enfin bon, passons. Des années plus tard (ou des mois hein, chacun son rythme !), toujours les mêmes questions qui reviennent entre filles, et toujours les mêmes problématiques pour arriver au Saint Graal de l’orgasme féminin. Non pas que ce soit une course ou qu’il faille se mettre la pression (ennemi absolu du plaisir ou de l’orgasme), mais il serait dommage de ne pas profiter des infinies possibilités que nous offrent gentiment nos corps. Petit décryptage de toutes les jouissances possibles et imaginables (messieurs, sortez les calepins !).

plaisir oragsme

Clitoridienne ou vaginale, STOP aux clichés !

Pendant longtemps, la théorie reine du plaisir féminin était de séparer les femmes en deux, les clitoridiennes VS les vaginales. Depuis quelques années, les sexologues s’affairent pour faire taire cette théorie de clivage entre les deux orgasmes qui reviendrait grosso modo à dire que si l’on aime la glace au chocolat, on ne peut pas aimer la glace à la vanille ! Une femme peut donc jouir et du clitoris, et du vagin, wow, progrès. 

Mais comment ? Ah, j’entends au fond de la classe un élève qui aurait besoin qu’on reprenne les bases… Bases qui n’en sont pas, à croire les statistiques, puisque moins d’une femme sur trois atteint l’orgasme vaginal. L’orgasme clitoridien, lui, est bien plus fréquent puisqu’il nécessite seulement une stimulation de ce point externe (situé entre les lèvres, au-dessus du vagin #GPSDuLove). En 2014, une étude de chercheurs faisait le buzz grâce à une théorie qui en a fait déjouir plus d’une : l’orgasme vaginal n’existe pas. Adieu petite caverne du vagin, tout le plaisir féminin passerait uniquement par le clitoris… Chose évidemment fausse qu’il faut absolument bannir de ta tête.

Oui, mais COMMENT t’atteindre ? Pas de pression, on y vient ! Si l’on a tendance à totalement idéaliser l’orgasme féminin « les femmes sont sensibles et ont besoin d’aimer pour avoir un orgasme » (grosse blague !), ce qui est tout de même vrai, c’est que le psychique joue une énorme part dans l’accomplissement sexuel des femmes. On le dit et le redit, il faut être à fond dans son acte, être détendue (contrairement à son partenaire, qui lui est tout tendu, pardon, c’est sorti tout seul), et même ne pas se refuser de visualiser des images dans sa tête ! Le tout est de trouver ce qui nous excite, pas de vérité générale, certaines seront du côté plus tendresse, pendant que d’autres auront besoin d’empoigner/caresser/frotter (rayer la mention inutile) fermement le sexe de son/sa partenaire. Le tout est d’arriver à un bon degré d’excitation, et de se laisser guider par ses envies, mêmes les plus bestiales ! Ensuite, il n’y a pas de secrets, une femme doit impérativement bien connaître son corps pour arriver à jouir. Combien de fois avons-nous entendu l’histoire de ce mec qui ne trouvait pas le clito, bla bla… Mais bon nombre de filles ne savent pas elles-mêmes où c’est ! Alors, comment veux-tu visiter un Musée en langue inconnue si t’as pas un guide pour t’aiguiller ?! Il n’y a aucune honte à devoir guider un partenaire qui s’égarerait, mais la condition obligatoire est d’avoir, en plus d’un bon partenaire qui pense au plaisir de sa demoiselle, une bonne connaissance de son corps ! 

Pour l’orgasme vaginal, c’est plus complexe. Jugé plus intense que le clitoridien, il nécessite une plus ample pratique et une plus ample connaissance de son corps. Il y a quelques années, il était même jugé « orgasme de la maturité » tant les femmes – quand elles l’atteignaient – y arrivaient tardivement ! Aujourd’hui, avec les sextoys et les connaissances de l’anatomie que l’on a, si l’on veut, on peut ! Mais comme dans la vie, rien n’est simple, chaque femme est différente et a son rythme. Par exemple, des positions où la pénétration est plus profonde (la levrette, à tout hasard) sont notamment conseillées pour les femmes qui ont du mal à l’atteindre. Pendant que certaines s’affairent à exécuter tout le Kamasutra, d’autres déclarent qu’elles s’aident en stimulant le clitoris… Comme quoi, il y en a des choses à tester !

plaisir orgasme

Orgasme VS Plaisir

Là où le corps féminin est exceptionnel, c’est qu’en plus d’avoir différents orgasmes, on peut avoir une multitude de plaisirs ! Si l’orgasme est le pic, que dis-je, le raz-de-marée lors de l’acte sexuel, il faut tout d’abord passer par la case plaisir. Le plaisir sexuel ne se résume pas qu’à ce qu’il se passe autour de notre minou, mais à toutes les attentions autour. De la caresse, en passant par les bisous et les léchouilles et mordillages les plus inavouables, le plaisir réside dans les moindres recoins du corps, et chaque femme a des zones érogènes propres. Allant de l’orteil (poke les fétichistes des pieds) à la nuque, les endroits qui mènent au plaisir sont parfois sinueux, mais efficaces ! Quelques femmes déclarent même jouir sans stimulation sexuelle, rien qu’à l’aide de caresses issues de mains ou de bouches expertes… Rappelons au passage qu’en plus d’avoir différents orgasmes, une femme peut avoir plusieurs orgasmes lors d’un rapport, alors n’hésitez pas à varier les plaisirs… Une multitude de plaisir, pour une multiplication d’orgasmes !

plaisir orgasme

Jouir n’est pas un droit, c’est un devoir ! Comment ça, j’exagère ? Je suis sure que si tout monde jouissait à sa faim, les gens seraient bien plus agréables dans la rue… Allez, va-t’en accomplir ton devoir de don d’orgasmes, et si tu n’as ni partenaire ni plan Tinder à portée de mains, on se sort les doigts et on en profite pour découvrir son corps !

Les mystères du plaisir féminin

par Nina Cunni Temps de lecture : 5 min
0