À l’aller, les Catalans s’étaient imposés 2-0 à Arsenal, autant dire qu’il fallait un miracle pour que les Gunners se qualifient. Les chances étaient en effet de 3,2 %, mais si l’on connaît le football anglais on se dit que ça aurait pu le faire. Pas ce soir malheureusement pour Arsenal… Grâce à son trident, Barcelone l’emporte, la MSN a scoré 3 fois.

Barcelone : un lion indomptable

Pour stopper la machine catalane, tout le monde sait qu’il faut se lever de bonne heure et ce match l’aura encore prouvé ! Contrairement au match aller où Arsenal avait tenu 71 minutes, ici 18 minutes auront suffi aux joueurs de Luis Enrique pour marquer. Déjà à la 16e, le gardien des Gunners avait eu chaud sur un caviar de passe de Neymar pour Messi. Le ballon est rentré cette fois deux minutes plus tard et c’est le Brésilien qui est à la finition grâce à une passe de Luis Suarez. Messi, Suarez, Neymar, vous voyez bien l’état d’esprit. Il faudra attendre la deuxième mi-temps pour voir les Catalans enfoncer le clou avec Luis Suarez et c’est incontestablement le plus beau but du match ! À la 65e, alors qu’il ne s’était pas foulé jusque là (oui, oui il faut le dire), El Pistolero, sur une magnifique reprise de volée, envoie le ballon dans la cage du pauvre Ospina qui n’a rien pu faire ! Pour bien dégoûter les Anglais et parce qu’un match sans but de Messi ce n’est pas drôle, il s’y met donc à la 88e. Il marque le 3e but pour Barcelone d’un joli ballon piqué.

Barcelone Arsenal
Suarez pour le 2e but catalan. © Reuters

Arsenal : a poor sheep

Arsène Wenger avait dit que son équipe n’avait rien à perdre et c’était bien vrai, alors ils ont essayé, mais sans succès ! L’entame de match des Gunners ne fut pas ridicule, ils prennent le jeu à leur compte, à l’image du premier corner de la partie qu’ils obtiennent. À la 10e, Mesut Özil, sur une contre attaque, tente sa chance mais le ballon passe à côté du poteau gauche. La solution aurait pu être de loin, avec la frappe d’Elneny au quart d’heure de jeu mais ce ne fut pas le cas. Il y aura aussi en première mi-temps une tentative de Flamini (25e) mais là où il y aurait pu et dû pour les Gunners avoir but, c’est à la 37e ! Iwobi tente puis Mesut Özil centre pour Mohamed Elneny sur la droite. Le tir est repoussé par Jérémy Mathieu. À la 40e, c’est Alexis Sanchez qui s’essaye au tir de loin et c’est à deux doigts de passer. Malgré le but encaissé, Arsenal ne faiblit pas en 2e mi-temps. Ils reviennent même plus fort jusqu’à l’égalisation ! À la 51e, Elneny, qui aura été admirable dans ce match, amène habilement le ballon sous la transversale et marque. Tout feu tout flamme, à la 57e Welbeck, voit sa tentative avorté par le très bon retour de Mascherano. Juste avant le 2e but catalan (65e), Sanchez se fait contrer par Busquets. La suite du match est un peu décousue mais les Anglais tentent toujours. À la 79e, sur coup franc, Alexis Sanchez, voit sa frappe arrêtée par une parade hors norme de Ter Stegen !

Barcelone Arsenal
Elneny marque le seul but d’Arsenal. © Facebook Arsenal

Barcelone signe ici sa 10e victoire de rang à domicile en Ligue des champions, record du club, et sa 9e qualification d’affilée pour les quarts. Arsenal, quant à eux, échoue pour la sixième saison de suite au stade des 8es de finale. La MSN aura marqué 42 des 51 derniers buts du Barça dans cette compétition. Dans l’autre match de la soirée, à la suite d’une confrontation de folie, le Bayern Munich se qualifie au dépens de la Juventus.

Comments

comments

Barcelone passe donc Arsenal trépasse

par Aliénor Perignon Temps de lecture : 2 min
0