Gérémy Credeville joue son one-man-show Parfait et Modeste du jeudi au samedi au Théâtre des Blancs Manteaux.

Gérémy Credeville parfait

BGérémy Credeville

Gérémy Credeville est un humoriste pas banal, et il le sait. Alors que la mode est au one-man-show confession, et au stand-up « je sais pas si vous aussi vous avez remarqué… », lui se démarque avec un personnage presque insupportable. En jouant le gentleman à deux balles, Gérémy Credeville créer un spectacle au fil conducteur tout aussi séduisant que son apparence ! Derrière son personnage se cache pourtant bel et bien un humoriste qui a la finesse d’esprit de savoir ce qui fait rire, ce qui fait que l’on passe un bon moment en compagnie de notre humoriste BG.

Originaire du Nord-Pas-de-Calais, Gérémy commence le spectacle en jouant sur sa région natale. A mi-chemin entre sa véritable vie et exagération du personnage, l’humoriste n’hésite pas à se comparer à Jésus, à s’embrasser, à reprendre une spectatrice soi-disant en train de dériver le regard sur son engin tant fantasmé par la gente féminine… Ce qui est sûr, c’est que Gérémy Credeville ne recule devant rien !

Faux baratineur, vrai humoriste

De l’allure (plutôt BG, ok, on l’a déjà dit, non ?), au costume bien taillé, en passant par la mèche finement peignée et faussement rebelle, Gérémy Credeville est à fond dans son jeu de séducteur vantard. Il arrive également à se servir de son personnage légèrement idiot pour faire des sketchs qui n’ont rien à voir avec la drague. Il joue par exemple très bien le personnage totalement dans le déni de l’homosexualité, ou encore s’amuse de sujets plus communs comme BlaBlaCar. Avec sa voix grave et son ton nonchalant, l’humoriste peut se permettre d’aborder tous les sujets.

Tout en finesse (ou presque)

J’ai un spectacle qui s’appelle « Parfait et Modeste », je vous rassure ce n’est qu’un titre de spectacle, à la base je voulais appeler ça « calmez vous les filles, je n’ai qu’une bite ».

Bon, on ne pourra pas dire qu’on ne vous aura pas prévenu, avec Gérémy, le ton est plutôt cash ! Sans cesse en train de jouer avec le côté séducteur, l’humoriste n’hésite pas à glisser çà et là une bonne blague salace. Pas de tabou, l’humoriste joue même de son côté franchouillard, sans cesse en train de taquiner la gente féminine, et c’est plutôt très réussi, vu que ça colle parfaitement avec son personnage parfait et modeste !

On pourra regretter cependant un manque d’originalité, notamment à propos d’un sketch où il chante une chanson niaise à la guitare (désolé, mais overdose de guitare chez les nouveaux humoristes). Le spectacle de Gérémy Credeville reste tout de même très drôle, et son personnage est délicieux. Humour misogyne, parfois trash et sans complexe, c’est à consommer sans modération, en se munissant de son second degré !

Du jeudi au samedi au Théâtre des Blancs Manteaux

15 rue des Blancs Manteaux 75004 Paris

Réservez vos places sur BilletRéduc

Gérémy Credeville – Parfait & Drôle

par Laurène Thiéry Temps de lecture : 2 min
0